jeudi 27 août 2015

Libérez le travail !


Quand on parle de libération du droit du travail, beaucoup entendent dérèglementation. La France a une conception protectrice du travail. Il existe un climat de défiance à l’égard des employeurs qui n’aurait qu’une tentation : exploiter le pauvre salarié sans défense. Cette conception se retrouve dans notre législation. Mais aujourd’hui, cette réglementation trop lourde, trop complexe, trop coûteuse est un frein à l’emploi. Or le premier droit qu’il faut défendre c’est justement le travail pour tous. Le code du travail protège tout le monde sauf ceux qui en ont le plus besoin : les chômeurs.

Car le gouvernement se trompe. Il attend beaucoup trop du pacte de responsabilité  et de la croissance économique. Il faut redonner confiance aux investisseurs d’une part en baissant significativement les charges salariales qui pèsent sur les salaires et d’autre part en leur assurant la stabilité fiscale. Ensuite, il faut un code du travail à plusieurs vitesses : un code pour les grandes entreprises, un code pour les commerçants, les artisans et les professions libérales et un code pour les particuliers qui veulent embaucher un salarié.

Aussi faut-il redonner à l’employeur et au salarié la liberté de contracter et libérer le temps de travail. La liberté contractuelle passe par la disparition du contrat de travail à durée indéterminée,  l’allègement des conditions de rupture du contrat. La libération du temps de travail c’est l’abrogation de la loi sur les 35 heures, la possibilité sous conditions de travailler le dimanche et le développement du travail à temps partiel.
Ce n’est que sous ces conditions que l’économie française trouvera le terreau favorable à sa croissance permettant le retour du plein emploi.

N'oublions pas.