Merci Michel Combes


J’ai du mal à comprendre mes contemporains. Même les leaders de mon camp politique poussent des cris de vierges effarouchées. Le directeur général d’Alcatel-Lucent quitte l’entreprise et va toucher 14 millions d’euros !

De quoi s’agit-il exactement ? Michel Combes ne va pas toucher un chèque de 14 millions d’euros et partir se dorer la pilule au soleil. Il s’agit d’une part de trois millions d’actions gratuites perçues au titre de la performance et de un million et demi d’actions gratuites au titre d’une clause de non concurrence. La totalité de ces actions valent 14 millions d’euros au cours d’aujourd’hui (environ 3 euros l’action). Mais elles ne seront négociables qu’en 2018… à un cours des plus hypothétiques (lorsqu’il a pris les commandes d’Alcatel trois ans plus tôt ce « pactole » était évalué moins de 4 millions d’euros). Et encore, il ne pourra les vendre en une seule fois au risque de faire chuter les cours. Enfin, il ne faut pas oublier que sur ces 14 millions d’euros, le fisc c’est-à-dire l’Etat (vous et moi donc) prendra sa part.

Car la performance de Michel Combes est réelle. En deux ans et demi, le nouveau directeur général a sauvé Alcatel-Lucent d’une faillite annoncée au prix d’une politique stratégique nouvelle, d’un plan d’économie sévère, d’un mariage avec Nokia et de 10.000 suppressions d’emplois (dont 600 « seulement » en France).

Sans la prise en main par Michel Combes qui a su remobiliser les cadres et les salariés de l’équipementier, on ne parlerait plus d’Alcatel-Lucent. Que seraient devenus alors ces milliers de salariés ? N’ont-ils pas oublié au passage que la valeur de leurs comptes épargne entreprise a été multipliée par trois ?
Alors merci Michel Combes. Merci pour les emplois sauvés chez Alcatel-Lucent. Merci pour les millions d’euros que vous allez verser au titre des impôts sur la plus-value. Merci pour l‘évolution du cours de l’action de votre société (que j’avais acheté 2 euros en 2010, que j’ai failli vendre 80 centimes en 2012 et que je vendrai finalement, sous votre administration un peu moins de 3 euros – même si j’ai raté les 4,5 euros du premier trimestre de cette année).

Articles les plus consultés