dimanche 6 septembre 2015

Rions un peu avec François Hollande

Le Président de la République est réputé pour son humour. Mais depuis trois ans, les "stand-up" de François Hollande font rire jaune, notamment lorsque ses sketchs portent sur l'économie. Car en matière de prévisions économiques, le président Hollande est entouré de "miss météo".

Morceaux choisis.


9 septembre 2012: "Nous devons inverser la courbe du chômage d'ici un an"
25 octobre 2012: "La reprise va arriver, c'est une question de cycle."


Sur l'ensemble de 2012, l'économie enregistre une croissance moyenne nulle, alors que le gouvernement tablait sur + 0,3 %.
Le taux de chômage en France franchit les 10 % de la population active en métropole pour la première fois depuis la mi-1999. Dom compris, la cote d'alerte des 10 % avait été dépassée dès le premier trimestre.

16 mai 2013: "Je réédite ici devant vous, en prenant des risques, mais aussi mes responsabilités, que la courbe du chômage peut s'inverser d'ici à la fin de l'année."
14 juillet 2013: "La reprise, elle est là."
Septembre 2013: "On est tout prés du but. Nous y sommes presque (à l'inversion de la courbe)"
28 novembre 2013: "L'inversion de la courbe du chômage est désormais amorcée."

Sur l'ensemble de 2013, en moyenne annuelle, la croissance ressort à 0,3 %, après 0 % en 2012. Pas de quoi s'enthousiasmer.
En octobre 2013, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (catégorie A) a dépassé les 3,2 millions, un niveau historique. En comptant les DOM, les chômeurs en activité réduite et ceux en contrats aidés ou en formation, plusde 5,5 millions de personnes étaient inscrites à Pôle emploi en octobre, du jamais-vu non plus.


18 avril 2014: "Si le chômage ne baisse pas d'ici 2017, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu."
Mai 2014: "Le redressement n'est pas terminé, mais le retournement économique arrive."
14 juillet 2014: "La reprise, elle est là, mais elle est trop fragile."

Le produit intérieur brut (PIB) français a enregistré une croissance de 0,4 % en 2014. L'investissement, facteur-clé de la croissance, reste toutefois en panne.  En 2014, le taux de chômage en France métropolitaine s'inscrit à 10% retrouvant ainsi son niveau du 1er trimestre 2013. On passe à 10,4% en incluant les DOM.
6 mars 2015: "La reprise, maintenant, elle est là."
19 mai 2015: "Je sais que c'est long, je sais que c'est plus long que prévu."
14 juillet 2015: "La croissance, elle est là, mais elle est trop faible."

Au deuxième trimestre 2015, le taux de chômage se maintient à 10,3 % de la population active. La croissance est nulle.

En 2015, percent deux nouveaux humoristes !

25 mars 2015: "L'année 2015 sera l'année du retour de la croissance" (Manuel Valls)
8 avril 2015: "Le chômage devrait baisser en 2016 et 2017" (Michel Sapin).



N.D.L.A.: Pour que le chômage commence à baisser, il faut une croissance annuelle supérieure à 1,5%

N'oublions pas.