samedi 28 novembre 2015

Benzema et autres voyous de football français

Les images des nombreux hommages rendus par les différentes équipes de football du monde (et de leurs supporters) montrent, s’il était besoin, la puissance médiatique de ce sport. La plus bouleversante étant, certainement, celle des supporters anglais reprenant en cœur l’hymne français. Pourtant, ces expressions de solidarité sont entachées par le comportement des joueurs français.

Lors du match Real Madrid et FC Barcelone du 22 novembre, la Marseillaise est jouée exceptionnellement au début du match. Ce « classico » est suivi par des millions de personnes dans le monde. A peine l’hymne terminé, Benzema, attaquant français du Réal, a effectué un crachat qui n’est pas passé inaperçu. D’ailleurs, comme de nombreux footballeurs, Karim Benzema ne chante pas la Marseillaise. Il a même déclaré dans l'émission "Luis Attaque" sur RMC en mars 2013 : "Ce n'est pas parce que je vais la chanter que je vais mettre un triplé derrière, raconte l'attaquant français. Si je ne chante pas 'La Marseillaise', que le match commence, que je mets trois buts, je pense qu'on ne va pas dire à la fin du match que je n'ai pas chanté 'La Marseillaise'."

Des exploits de Benzema on terminera par son rôle, plus qu’ambiguë selon le déroulé de l’enquête de police, dans la ridicule affaire de la « sex tape de Valbuena ».

Des millions de jeunes dans les banlieues s’identifient à Karim Benzema et reproduisent chaque dimanche son comportement sur les terrains de football. Quel exemple ! Et malheureusement, dans l’équipe de France de football, il n’est pas le seul : Ribéry, Abidal, Nasri, etc…

Tous ces enfants gâtés du football, quelques soient leurs talents, sont des voyous qui représentent un danger pour la société et pour l’image internationale de la France ? Ils n’ont rien à faire dans l’équipe nationale. Et ne croyons pas que cela ne les touchera pas. Toute sélection internationale participe à la valorisation sur le marché mondial du foot.

Je préfère que l’équipe de France perde avec des joueurs exemplaires, plutôt qu’elle ne gagne avec une bande de petites frappes sans foi ni loi.

En 2016, le Championnat d’Europe des Nations se tient en France. Les autorités dirigeantes de la F.F.F. et le sélectionneur de l’équipe, Didier Deschamps, doivent faire face à leurs responsabilités en refusant de sélectionner des joueurs dont le comportement ne serait pas compatible avec les valeurs de la République.

N'oublions pas.