samedi 14 novembre 2015

Nous sommes en guerre, mais il ne faut pas avoir peur ! Tous unis !

Quelle gueule de bois ce matin.

Les mots ne suffisent pas à d'écrire l'horreur. Je pense aux victimes, je pense aux familles. Je pense au Petit Cambodge que je fréquentais de temps à autre.

Le temps est à l'action et à la cohésion nationale. Le temps n'est pas aux questions. L'unité nationale est le meilleure des réponses à apporter.

Il ne faut pas avoir peur. Nous devons continuer à vivre normalement. Chaque jour je vais travailler sur Paris en transport en commun. Je continuerai.
Nous sommes en guerre. Nous devons adapter notre comportement à cette nouvelle donne, en facilitant le travail des forces de l'ordre, en étant plus prudent.
Attention à ne pas céder à la haine en stigmatisant un partie de la communauté des Français.

Les forces de l'ordre doivent obtenir des pouvoirs d'investigations élargies. Les libertés publiques doivent être mises en hibernation. Dès aujourd'hui des actions policières doivent être menées dans les milieux salafistes et d'islam radical.

Car l'ennemi est identifié. C'est Daesh. Ce sont en France les groupuscules islamistes radicaux.

Tous unis !



N'oublions pas.