Régionales 2015: "Saint Thomas Moore priez pour nous !"

Les places dans les conseils régionaux doivent être bonnes à en juger par l'énergie farouche déployée par nos représentants politiques pour devenir conseiller régional. Et comme les électeurs français ne votent jamais comme on leurs demande, notre classe politique a décidé de passer outre en déboutant les électeurs frontistes de leur potentielle et incertaine victoire du 13 décembre. Ainsi, ceux sont "Messieurs les socialistes qui ont tiré les premiers" en se désistant pour les listes d'union de la droite là où elles sont mieux placées. Seulement voilà, en face, on ne joue pas le jeu. Personne ne se retire au profit des listes de gauche ! Tant pis, ça fera un brevet de vertu à présenter aux Français la prochaine fois. Et qui sait, la droite ce sera-t-elle tellement déchirée qu'elle pourrait bien renvoyer l'ascenseur.

Mais enfin ! Nos hommes politiques ne croient-ils plus en nous ? Plutôt que de dépenser toute cette énergie pour empêcher le F.N. d'accéder à l'exécutif d'une région, n'aurait-il pas mieux value compter sur le sursaut démocratique de nos concitoyens (les flux devant les commissariats de police et les gendarmerie témoignent du nombre de procurations enregistrées) ?

On assiste bouche-bée à toute cette mascarade comme s'il n'y avait plus de risque terroriste en France, que le chômage était sous la barre des 5%, que la croissance s'envolait et que la dette était sous contrôle.

Qu'à cela ne tienne, en dernier recours ils peuvent bien prier Saint Thomas Moore, saint patron des hommes politiques. Nos régions valent bien une messe !

Commentaires

Articles les plus consultés