Touchez pas à ma crèche de Noël !


En ce jour de Noël, je souhaite revenir sur la polémique des Crèches de Noël dans les mairies.  Polémique surréaliste si on considère l'ère du temps. La France a été ensanglantée par les attentats et l'état d'urgence rappelle le risque terroriste.

La France traverse depuis trente ans une crise sociale où le chômage pèse sur des familles dont l'unité est déjà menacée par l'augmentation des divorces, des familles monoparentales, par la disparition de l'autorité parentale.
Ajoutez à cela trente ans de dictature égalitariste où pour être égal il faut gommer les différences et vous obtenez une société qui confond culture et laïcité, culte et laïcisme.

La France c'est 1500 ans d'histoire qui se confond avec celle du christianisme. Le calendrier est cadencé par les jours fériés dont beaucoup ont une signification chrétienne. Le nom des villes, les prénoms d'une grande majorité de Français sont ceux de saints et de martyrs chrétiens. Les églises font encore la fierté (et parfois la richesse) des communes. La pratique religieuse est certes, chez les français catholiques, en forte baisse mais le nombre des baptêmes augmentent et les mariages religieux font toujours recettes (pour les couples qui se marient au civil).

Dans les coutumes d'origine religieuse, il y a Noël. Tout le monde peut fêter Noël soit comme fête religieuse soit comme tradition. Dans les deux cas c'est avant tout la fête de la famille où toutes les générations sont rassemblées. Or quel plus beau symbole peut-on trouver qu'une crèche au sein d'une mairie pour illustrer la famille et l'intégration de celle-ci dans une communauté plus large: la Nation au cœur de la République. 

Articles les plus consultés