lundi 8 février 2016

Le gouvernement préfère ceux qui se servent de la France plutôt que ceux qui servent la France !

Scène étonnante à laquelle nous avons assisté ce week-end à Calais. La Police française, agissant sur ordre, a interpellé un grand serviteur de l'Etat, le général Piquemal. Désigné comme l'organisateur d'un rassemblement anti-migrants à Calais qui avait été interdite, devait passer en comparution immédiate lundi au tribunal de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Dans la matinée, l'officier de 75 ans avait finalement été admis au centre hospitalier en raison de son état de santé. Christian Piquemal est sorti de l’hôpital de la ville dans la journée. Son procès a été repoussé au 12 mai prochain.

On aimerait voir la Justice mettre autant de zèle à condamner les militants d'extrême-gauches qui ont saccagé le centre ville de Rennes.

A croire que les autorités françaises préfèrent ceux qui se servent de la France à ceux qui servent la France.

Plutôt que de longs discours, j'ai sélectionné une série de vidéos qui vous expliqueront ce qui se passe à Calais.

Qui est le général Christian Piquemal ?

Né en 1940, Christian Piquemal, parachutiste passé par l'école militaire de Saint-Cyr,  diplômé de l’école de Supelec (Ecole supérieure d’électricité) et en ingénierie nucléaire, il est nommé, en 1983, chef de corps du 3e régiment étranger d’infanterie. En 1994, il devient le patron de la très prestigieuse Légion étrangère avec le grade de général de corps d’armée. En 1999 il se retire du service, après avoir passé quarante ans dans l’armée et effectué de nombreuses missions, au Tchad ou en Bosnie notamment.

Le général Piquemal sera également adjoint au chef de cabinet militaire de trois Premiers ministres socialistes entre 1989 et 1992 : Michel Rocard, Edith Cresson, puis Pierre Bérégovoy. « Mon parti c’est la France », assurera-t-il dans un entretien en 2010.

Le général est de 2004 à 2014 le président de l’Union nationale des parachutistes, une association d’anciens militaires français.

Christian Piquemal a été un proche du général Marcel Bigeard, mort en 2010. Cet ancien résistant, grande figure de l’armée française est "une icône. Un géant. Sa vie aura été un magnifique combat (…). Héros, grand patriote, il aimait passionnément la France, il était la plus grande figure du monde parachutiste. Je l’ai servi en tant que lieutenant. Il aurait pu vous amener n’importe où, avec lui on se sentait invulnérable. Il nous fascinait » (Christian Piquemal à la Revue Item).

Sur son blog, le « Cercle de citoyens-patriotes »,  le général tient un discours patriotique et revendique le retour de la France. 

Lire la Profession de foi du Général Piquemal

N'oublions pas.