mardi 12 avril 2016

La France est elle finie ?

Les parallèles historiques sont toujours dangereux mais sommes nous de retour à la période des derniers rois mérovingiens dit des "rois fainéants" ? Le président de la République est il fait neant (sens originel des rois sus nommés) ?

François Hollande semble incapable de s'opposer aux différents autres pouvoirs et contre pouvoirs, victime de sa propre faiblesse. 

Nicolas Sarkozy apparaîtra, pour les futures générations d'historiens, comme une sorte de Louis le Pieux, dernier empereur carolingien de plein exercice. Dans cette veine, le quinquennat Sarkozy aura été la dernière tentative de gouvernement politique de la France.

 L’état général du pays laisse pantois: un pouvoir politique qui ne sait plus où il en est, l’absence d’alternative politique crédible, une économie qui se vide de sa substance, une fragmentation de la société sans précédent, l’effondrement du niveau intellectuel, l'emprise croissante des extrémismes.

 La France est elle foutue ? Aucune nation n’est éternelle, les regimes politiques ont une place limitée dans la chronologie de l’humanité. Faut il passer à aurez chose ? La réforme des régions de 2015 pourrait entraîner le pays vers un système fédéral ou confédéral où le pouvoir serait plus proche des citoyens. Ou le pays sera t'il livré à l'anarchie et à la guerre civile ? Quid de l'Europe  ? Si un "frexit" semble à écarter, la crise économique qui dure, la menace terroriste, les flux migratoires ont montré les limites des décisions collégiales.

Dans une période où nous célébrons les cent ans de la première guerre mondiale,  l'avenir ne porte guère à l'enthousiasme et le sacrifice de nos arrière-grands-parents en 1914 aura été vain.