dimanche 10 avril 2016

Où est le président de la République ?


Depuis l’échec de sa réforme constitutionnelle concernant la déchéance de nationalité pour les auteurs d’actes de terrorisme, le président Hollande est étrangement silencieux. Ni les avancées dans l’enquête sur les attentats de Bruxelles et de Paris, ni les violents dérapages des manifestations contre la « loi Travail », ni le « Panama papers » ne semblent pouvoir le libérer de son mutisme.

Le président de la République est-il au bord du burn-out ou croit-il que le silence est la meilleure stratégie à appliquer pour se positionner en sauveur en 2017 ?

Dans les deux cas, François Hollande fait perdre de précieux mois à la France, par faiblesse ou par machiavélisme. La période pré-électorale qui vient n’arrangera rien.

Il faut un grand projet à la France pour lui donner courage et espoir. L’établissement d’une nouvelle constitution peut offrir ce renouvellement de la politique attendue par une grande majorité. S’il veut sauver son quinquennat, François Hollande doit réunir une Assemblée constituante pour en finir avec un régime et une classe politique moribonds.