lundi 16 mai 2016

Pourquoi je soutiens Nicolas Sarkozy… Et pourquoi il ne sera pas élu en 2017


Nicolas Sarkozy est populaire… chez les sarkozistes !

Les Français aiment brûler leurs idoles.  C’est pour cela qu’ils ne bruleront pas François Hollande.

Que reprochent les Français à Nicolas Sarkozy ? Son côté « bling-bling ». Oui. C’est tout !

Jamais aucun président n’aura été aussi actif. Aucun président n’aura jamais ouvert autant de chantiers sur autant de sujets différents. Tout n’était pas à prendre, tout n’était pas à garder mais tout était à essayer.

Libérer l’économie, détendre le marché du travail, réformer la société, moderniser la vie politique, assurer la cohésion nationale, défendre la place de la France dans le monde, protéger la sécurité des français, le président Sarkozy a voulu faire entrer la Nation dans le XXIème siècle après cinq années d’immobilisme chiraquien précédés de 25 ans d’alternances politiques où faire et défaire étaient les maitres mots. Au total près de 1000 réformes, pas toujours abouties certes, pas toujours inspirées, mais qui a fait mieux ? Cinq années de sarkozisme, dans un environnement international (politique et économique) défavorable, n’ont pas rendu le travail aisé. Les erreurs de Nicolas Sarkozy ont été de ne pas savoir s’affranchir des lobbys et de ne pas réformer par ordonnances pensant être réélu en 2012. Car son plan pouvait fonctionner. Sur dix ans.

En dix ans, Dagobert a sorti la France de l’Antiquité, Napoléon l’a fait entrer dans l’époque moderne, De Gaulle l’a repositionnée dans le concert mondial.

Mais les Français ont une culture du zapping. Pas de réformes, pas de remises en causes des acquis. Laissons pourrir la situation. Mais une fois la situation complètement pourrie que ferons-nous ? Surtout ne faisons pas de vagues. La France est sur le sable.

Il manque un grand projet à la France at aux Français. Un grand projet national susceptible de rassurer les Français et de les réunifier. Nicolas Sarkozy aurait pu porter ce projet : réformes des institutions politiques, sociales et économiques. Mais les Français manquent de visibilité parce que l’ancien président de la République manque de lisibilité. Alors ils l’ont zappé !

Il faut espérer que le choix des Français en 2017 soit plus judicieux que celui de 2012. Il faut espérer que les candidats à la présidence de la République de 2017 soit plus ambitieux pour la France que l’élu de 2012. J’en doute.

C’est pourtant notre dernière chance avant liquidation totale de la maison France.

N'oublions pas.