Les statistiques au secours des islamo-gauchistes


Quelques semaines après les attentats de CHARLIE HEBDO et de l’HYPER CACHER, le site du magazine L’OBS nous servait un article dont la rédaction de « l’ancien » NOUVEL OBSERVATEUR est seule à avoir le secret.
Dans son article, Boris MANENTI nous explique, chiffres à l’appui, que « tous les terroristes ne sont pas des islamistes et qu’il fallait relativiser ». Les familles des victimes peuvent soigner leurs chagrins en se rassurant : « mon enfant est mort, mais ça va, leurs assassins sont moins nombreux que les autres ».
La démonstration de Boris MANENTI consiste donc à additionner des choux et des carottes pour trouver le bon nombre de pommes de terre.
Ainsi nous fait-il remarquer que seul 1% des terroristes en France sont islamistes. Comment est-il arrivé à ce nombre, je ne sais pas. Toujours est-il que Boris MANENTI est plus fort que nos services secrets de contre-espionnage car il semble connaître le nombre de terroristes en France et le nombre de ceux qui se réclament de l’Islam.
« Selon la base de données GLOBAL DATABASE OF TERRORISM, il y aurait eu 2.564 attaques terroristes en France… entre 1792 et 2013 ! » nous dit l’auteur. 1792 ! Pourquoi pas depuis le début du millénaire ? Car il faut bien reconnaitre qu’il n’y a eu aucun attentat islamiste avant le VIIème siècle ! Faut dire aussi qu’avant le VIIème siècle l’Islam n’existait pas…
L’auteur de l’article poursuit : « 241 personnes ont ainsi péri dans 174 attentats. L'attaque contre "Charlie Hebdo" se positionne comme la plus meurtrière depuis 1961, lorsque l'Organisation armée secrète (OAS) avait fait dérailler un train avec des explosifs (tuant 28 personnes). » Quelle conclusion tirée de ce constat ? Que les terroristes de DAESH sont moins performants que ceux de l’OAS ?
« Toutefois, nous dit L’OBS [les victimes apprécieront le sens du relativisme], les terroristes islamistes ne sont responsables que de trois d’entre elles, soit 1% [on retrouve nos 1% justifiés mais il ne s’agit pas du nombre de terroristes en France] de l’ensemble des attaques. Bien loin des séparatistes corses qui totalisent 214 attaques sur cette période (soit 72%) ou des séparatistes basques (13 attaques, 4%). » Celui-ci doit bien reconnaitre que « Depuis 2000, 249 personnes ont été tuées en Europe par des islamistes, soit bien plus que par des séparatistes basques (56 morts) ou irlandais (27 morts). » Et d’en déduire que c’est pour cela que « les arrestations de terroristes islamistes présumés s'affichent en augmentation depuis 2009. » Mise à jour des derniers évènements du deuxième semestre 2015, l’écart se creusent en nombre de morts entre les islamistes et les autres mouvances terroristes.

Pour MANENTI un incendie égale un autre incendie : que le premier est détruit une poubelle ou le second ravagé des milliers d’hectares de forêt ça reste un incendie !
La mascarade des chiffres se poursuit lorsque l’auteur, se basant sur une affirmation de Manuel Valls selon laquelle « en janvier 3.000 personnes [étaient] surveillées par les services français pour leur radicalisation potentielle », il déduit qu’il y a de « quoi relativiser l'amalgame entre musulmans et terroristes, puisque ces Français surveillés ne représentent que 0,07% des 4,71 millions de musulmans en France. » Je fais juste remarquer que cela fait toujours plus que de catholiques pratiquants ou de moines bouddhistes !
Boris MANENTI semble, dans ses articles récents, beaucoup moins intéressé par les statistiques terroristes. Il semble plus porter sur les jeux vidéo et le hight tech. S’il est en manque de statistiques ou de sujets je lui propose de travailler sur les injustices suivantes :
- Les femmes prennent plus de congés maternité que les hommes !
- Vous avez plus de risque de mourir dans un accident de la route lorsque vous êtes sur un trottoir que dans votre canapé !
- Les addictions à internet sont plus nombreuses entre 2000 et 2012 qu’entre 1807 et 1819 !
Pourtant il n’a pas renoncé à écrire des âneries et entre un article sur « Dark Vador » et « le magnétoscope », il se risque à un article sur le Bataclan et l’attentat de Nice. J’en reparlerai dans ce blog, mais là j’ai ma dose de conneries journalistiques pour la journée.

Articles les plus consultés