Migrants: L'Europe doit ouvrir les yeux !

© Laurent SAILLY pour Méchant Réac ! ®

Fin septembre de l’année dernière, je rédigeais un article dans lequel j’observais la forte proportion d’hommes parmi les migrants et surtout d’hommes jeunes. Quelques semaines auparavant je m’étais déjà inquiété de l’issue de cette vague migratoire dans un article intitulé « Tout cela pourrait finir bien mal ! ».
Depuis, la France, la Belgique, l’Allemagne ont connu une série d’attentats terroristes sans précédent. Au soir du 31 décembre, dans toutes l’Europe, on rapporte une multiplication des agressions sexuelles envers les femmes.
La presse française a d’abord sous-estimé la proportion d’hommes parmi les migrants, puis a nié (avec l’appui de certains représentants de la Nation) l’origine ethnique des agresseurs de la saint Sylvestre, enfin, répète à qui mieux-mieux que les attentats terroristes ne sont pas le fait de migrants.
D’après les chiffres de l'Organisation internationale de la migration (OIM), 66,26% des migrants adultes inscrits en Italie et Grèce sur 2015 étaient des hommes. Ce chiffre déjà frappant sous-estime la situation. En effet, plus de 20% des migrants sont des mineurs de moins de 18 ans, et selon les estimations de l'OIM, plus de la moitié des mineurs venant en Europe sont des mineurs non-accompagnés--et 90% des mineurs non accompagnés sont de sexe masculin. Les conséquences sont frappantes. D'après des chiffres du statisticien suédois Hans Rosling, on peut estimer qu'avec l'arrivée des migrants, à la fin de 2015, il y avait 123 adolescents masculins de 16 et 17 ans en Suède pour 100 jeunes filles du même âge.
De nombreuses études empiriques montrent des corrélations fortes entre le ratio homme-femme et la violence, la criminalité, l'émergence du crime organisé. Les sociétés avec un ratio homme-femme déséquilibré sont également des sociétés où des crimes comme le viol et le harcèlement sexuel sont plus fréquents, et il y a une baisse de la capacité des femmes à se déplacer librement et sans peur.
Difficile de ne pas faire un lien entre l’augmentation des agressions sexuelles en Europe l’année dernière et la proportion d’hommes parmi les migrants. De même, si les auteurs des attentats ne viennent pas de l’étranger, ce n’est pas le cas des attentats récents en Belgique et en Allemagne. La vague migratoire incontrôlée par l’Europe a permis à des « cadres » de DAESH d’investir le territoire pour piloter au plus près cette vague de violence.
Dans notre dispositif de lutte contre le terrorisme, je demande aux autorités françaises et européennes, d’expulser du territoire tous les hommes âgés de plus de 16 ans, venus seuls, et de leur refuser le droit d’asile pour un motif autre que politique !
Tous ces hommes représentent pour notre civilisation des bombes à retardement !

Articles les plus consultés