mardi 2 août 2016

Terrorisme: tous suspects ?


Les « spécialistes » et autres « experts » du terrorisme ou du djihad sont tous d’accord : il n’y a pas de profil type du terroriste islamiste. Même le procureur MOLINS en charge de la lutte anti-terroriste en France le dit ! Tous ces propos sont relayés par une presse locale et nationale, écrite et audiovisuelle, farouchement gauchiste.

Je ne suis ni un expert, ni un spécialiste, même autoproclamé, des questions de terrorisme. Juste un observateur du monde qui m’entoure. Mes observations m’amènent aux constats suivants. Des attentats qui ensanglantent la France depuis janvier 2015 il n’y a aucune femme. On peut donc dire que les terroristes islamistes sont des hommes. Il n’y a aucun grand-père. Ils ont même tous moins de 30 ans. Parmi les terroristes on ne trouve ni chrétien, ni juif, ni bouddhiste, ni breton, ni picard, ni marseillais, ni alsacien…  Par contre ils sont tous musulmans et leur famille est originaire d‘Afrique du nord comme le confirme le choix de leur prénom. Famille nombreuse dont le père est généralement absent.

Pour compléter le portrait, les différentes enquêtes de police ont montré que les différents auteurs étaient tous au moins connus des services de police pour petite délinquance, trafic et/ou toxicomanie. Ils ont tous une attirance morbide pour la violence et ont développé un sentiment d’exclusion allant jusqu’à la marginalisation.

Un homme de type nord-africain, de moins de 30 ans, de musulman mais non pratiquant, vivant hors la société, un petit délinquant raté sans envergure, souffrant de l’absence de son père, s’il n’y a pas là l’esquisse d’un profil du terroriste, effectivement tout le monde est suspect !