Paris: des voies sur berge au bois sur v...

La majorité municipale de Paris ne sait plus quoi inventer. Faut-il répondre à toutes les sollicitations ? à toutes les minorités ? C'est ce que pense Anne Hidalgo en acceptant le principe d'un camp de nudistes en plein Paris.
La réponse identitaire des écolo-socialo-bobo-barjots parisiens disloque encore un peu plus la communauté nationale, la seule qui devrait avoir droit de citer dans la cité.
Personnellement, je n'ai rien contre le naturisme. Mais tout comme la religion, vivre nu (dans la tenue d'Adam pour pousser la comparaison religieuse) doit être réservé à la sphère privée. Je ne vois pas (surtout quand on connaît le climat parisien et la propreté de la Capitale française) quels intérêts on peut avoir à se retrouver dans le plus simple appareil à Paris.
Les lieux sélectionnés pour l'instant sont le Bois de Vincennes ou le Bois de Boulogne ! Dans ce dernier cas, le XVIème arrondissement, le plus "chicos" des quartiers parisiens, deviendra une sorte de cour des miracles où se croiseront la bigote du dimanche matin, des travestis de retour du bois, des migrants dans leurs préfabriqués et un groupe de nudistes de tout âge !
On imagine déjà les scènes cocasses auxquelles on pourrait assister. Et ne vous réjouissez pas trop vite. Les nudistes à Paris seront la victoire de vieux bobos parisiens (et parisiennes) qui n'offriront pas forcément un spectacle des plus réjouissants (à moins qu'ils ne sortent tous de "Chez Michou" pour les hommes et du "Crazy Horse" pour les femmes).
En fait, Anne Hidalgo est en train de réussir ce que personne n'avait réussi: nous faire regretter le burkini !


Articles les plus consultés