lundi 21 novembre 2016

Les sondeurs et les commentateurs se sont-ils "trumpés" ou sont-ils des manipulateurs ?

Par Laurent Sailly, directeur de la publication

A quoi  servent les sondages ? A quoi servent les analyses des commentateurs ?

Les sondages n'on pas vu le "Brexit", l'élection de Trump, les résultats du premier tour de la primaire de la droite et du centre.

Les sondeurs sont-ils victimes de leurs algorithmes ? A ce moment-là, il est temps pour les instituts de sondage de changer la façon de réaliser de telles enquêtes. Car, ces institutions qui règnent sur les soirées électorales n'ont pas seulement vu la victoire au premier tour de la primaire de François Fillon, mais ils ont loupé l'élimination de Nicolas Sarkozy, ils n'ont pas vu la formidable mobilisation des Français, ils sont passé à côtés de tous les scores des candidats à cette élection. 

Je crois plus certainement que les sondeurs et les commentateurs ont, une nouvelle fois, été victimes de leurs fantasmes, de leurs désirs de bobo-parisiens qui ignore le peuple de France.

C'est une leçon (une de plus) qui ne sera pas entendue. Déjà  ce matin à écouter les commentateurs de la vie politique (sauf Brunet et Neuman sur RMC) considèrent que le second tour de dimanche prochain est joué !

A LIRE AUSSI:


N'oublions pas.