Macron, phénomène cosmique !

Par Laurent Sailly, directeur de la publication

L'étoile (la "star") de François Hollande a définitivement quitté la galaxie hollandiste. Elle laisse la place à un "trou noir". Comme si le système solaire socialiste en avait besoin. En astrophysique, un trou noir est un objet céleste si compact que l'intensité de son champ gravitationnel empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper. De tels objets ne peuvent ni émettre, ni réfléchir la lumière et sont donc noirs, ce qui revient à dire qu'ils sont invisibles.

Alors la nouvelle étoile Macron va-t-elle créer un big bang qui va permettre de refonder l'univers politique français ? 

Parce qu'aujourd'hui, quelles sont les planètes qui gravitent autour de cette nouvelle étoile ? Quelles mécaniques célestes vont prévaloir dans ce nouveau système ?

D'ailleurs est-ce vraiment une étoile ? N'assistons-nous pas à une "supernova" ? C'est-à-dire à l'ensemble des phénomènes conséquents à l'explosion d'une étoile, qui s'accompagne d'une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa luminosité. Vue depuis la Terre, une supernova apparaît donc souvent comme une étoile nouvelle, alors qu'elle correspond en réalité à la disparition d'une étoile.

Articles les plus consultés