mardi 9 mai 2017

A côté de lui mais pas trop !

Par Philippe Bilger

Le compagnonnage du 8 mai entre l'ancien et le nouveau président n'était certes pas dénué d'une touche d'émotion, d'un zeste de sollicitude presque paternelle mais j'avoue mon inquiétude quand François Hollande a déclaré : "S'il a besoin de conseils, il s'adressera librement à moi. Je serai toujours à côté de lui" (Le Figaro).
Une réunion "secrète" aurait eu lieu le même jour entre les deux.
Mon souci est légitime tant, parfois, ce qu'on a cru heureusement irréversible est détruit par le fil du temps ou des connivences qui se maintiennent dans notre dos de citoyens. Je ne voudrais pas que nous nous trouvions en face d'un système où François Hollande se dirait que dépassé par Emmanuel Macron, il a pris le parti de l'administrer ou de se l'approprier. Le contraire, par exemple, de la démarche d'un François Bayrou qui a proposé une alliance à Emmanuel Macron, seulement "pour l'aider", et qui a tenu parole (Les coulisses d'une victoire, TF1).

http://www.philippebilger.com/blog/2017/05/a-c%C3%B4t%C3%A9-de-lui-mais-pas-trop-.html

N'oublions pas.