vendredi 5 mai 2017

C’est pas nous, c’est l’Europe…

Par Eric Brunet

Si l’Union européenne est mal vue des Français, c’est surtout parce qu’elle ne sait pas se raconter. Nos politiques en font le bouc émissaire de leurs erreurs.

Il ne se passe pas une journée sans qu’un prophète de l’apocalypse accable l’Europe. Ne nous laissons pas avoir : si la France va mal, ce n’est pas à cause de l’Europe, mais du manque de courage réformateur de Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande. Car Thatcher, Reagan ou Schroeder, eux, avaient compris : les organisations humaines ne progressent que si elles réforment leurs pratiques. Sans tabous et sans contraintes idéologiques. En 2002, Volkswagen était au bord de la faillite. C’est en réformant son mode de fonctionnement que le constructeur automobile allemand est devenu le premier mondial.


N'oublions pas.