mardi 23 mai 2017

La Chapelle: circulez, pour Libé y a rien à voir !

Par Benoît Rayski

Il y a une pétition signée par 1500 personnes. Elle dit, cette pétition, que le quartier de La Chapelle est devenu une « no go zone » pour les femmes, qu’elles y sont régulièrement agressées sexuellement, verbalement et physiquement. Que les agresseurs sont des migrants. Que les femmes ont peur, qu’elles font un détour pour éviter le quartier. 1500 personnes… 1500 racistes, fascistes et colonialistes, c’est sûr !
L’information a été donnée dans un article par Le Parisien. Un autre journal – Libération – s’en est ému à son tour. Et comprenant qu’il s’agissait d’un terrain miné, Libé a envoyé sur place un démineur. Un démineur, ça démine.
Un métier délicat, difficile et dangereux. Il s’en est tiré avec les honneurs. Le titre de l’article dit qu’il s’agit d’un « quartier populaire et métissé ». Ça c’est bien. Quant au ras-le-bol des habitants, et surtout des habitantes, il est qualifié d’ « un peu caricatural ». Et ça, c’est très bien.

Attention terrain miné!



N'oublions pas.