vendredi 12 mai 2017

Renouvellement, vous disiez ?

Par Maxime Tandonnet

Le nombre de candidats à l’investiture « d’En marche » aurait été, semble-t-il, de 90 000… L’opportunisme n’est pas le propre de la France dite « d’en haut » et le potentiel de délire carriériste touche aussi la France profonde. Il en reste 425. Le monde médiatique s’extasie et parle de révolution. Cette grande opération médiatisée, faut-il le préciser, ne correspond strictement en rien au renouvellement de la classe politique tant espéré et attendu. Dans mon esprit, le mouvement aurait dû venir de la base, du terrain, avec de jeunes élus, chefs d’entreprises, responsables associatifs parvenant à percer localement par leur talent, leurs réussites, leur ancrage local et leurs convictions, dans le cadre d’une démocratie ouverte et vivante. Cela n’a hélas aucun rapport  avec cette manœuvre organisée depuis Paris dans le cadre d’un mystérieux processus de sélection par CV dont le copinage et le recyclage de sympathisants socialistes ne semblent pas absents…

https://maximetandonnet.wordpress.com/2017/05/12/renouvellement-vous-disiez/

N'oublions pas.