samedi 3 juin 2017

De mieux en mieux…

Maxime TANDONNET

Aujourd’hui, la petite phrase du président Macron sur les kwassa kwassa fait la une de l’actualité, soulevant un torrent d’indignation médiatique générale. Personnellement je ne comprends pas ce qu’il a voulu dire. Je trouve que cette déclaration n’a rien de drôle; mais elle n’a rien de monstrueux (criminel) non plus; elle est juste un peu bébête. Et lors, vous vous attendiez à quoi? Hier, grâce à sa poignée de main médiatisée, il était le « héros » du monde occidental, le sauveur de l’humanité. Aujourd’hui, avec sa mauvaise blague, il est retombé soudain et fait figure de paria de la France bien pensante. Et ainsi tourne la roue de la crétinerie ambiante. Effacés les 5 à 6 millions de chômeurs, l’abominable violence quotidienne, le risque terroriste et les 250 victimes sur le sol français, la crise migratoire européenne, dont plus personne ne parle, la ghettoïsation des banlieues et la terreur qui y règne au quotidien, les massacres de daesh au Moyen-Orient, la persécution des coptes en Egypte… La France s’enivre d’anecdotes, de polémiques, d’idolâtrie imbécile d’un jour et de lynchage complaisant le lendemain. Mais un jour, la bêtise, la bêtise suprême, la bêtise obsédante, dominante, comme un baril de poudre, va nous exploser à la g… à la figure pardon. Restons polis.

N'oublions pas.