jeudi 3 août 2017

J'ai lu cet été : Le livre noir du communisme

Pourquoi les hommes mettent-ils en place des régimes qui les détruisent ? À l'origine de la révolution bolchevique de 1917, il y eut en effet une utopie et un idéal de justice et d'égalité... Alors comment ce rêve de liberté et de fraternité a-t-il pu engendrer l'un des pires systèmes totalitaires et le règne de la terreur ? Comment une idéologie a-t-elle inspiré une machine à briser, à intimider, à asservir, et entraîné des génocides de masse ?
Un siècle ou presque aura été nécessaire pour admettre l'étendue des crimes communistes et dresser le bilan de la tyrannie de Lénine et Staline, reproduite ensuite par Mao, Ho Chi Minh ou encore Castro. Le rejet de ce système par la plupart des peuples concernés, l'ouverture des archives, le témoignage des survivants ont permis à une équipe d'historiens d'établir cet inventaire de la persécution, de la déportation, de la famine organisée et du massacre d'État.
LE livre de référence établi par des spécialistes.

Biographie de l'auteur

Directeur de recherches au CNRS, Stéphane Courtois dirige la revue Communisme et a dirigé l'édition du Dictionnaire du communisme. Agrégé d'histoire, directeur de recherche au CNRS-Institut de l'Histoire du temps présent, Nicolas Werth, spécialiste de l'URSS, est notamment l'auteur d'une Histoire de l'Union soviétique. Ancien membre-fondateur des Cahiers Georges Sorel (devenus Mil neuf cent) Jean-Louis Panné est l'auteur d'une biographie de Boris Souvarine dont il fut le secrétaire. Décédé en 2004, Karol Bartosek fut chargé de recherche au CNRS, directeur de la revue La Nouvelle Alternative, et l'auteur des Aveux des archives, Prague-Paris-Prague. Spécialiste de l'Asie, lauréat du Prix Augustin Thierry, agrégé d'histoire, Jean-Louis Margolin est maître de conférence à l'université d'Aix-Marseille. Directeur du département d'histoire contemporaine à l'Académie polonaise des Sciences, Andrzej Paczkowski est membre de l'Institut de la mémoire nationale.
Avec la collaboration de Rémi Kauffer, Pierre Rigoulot, Pascal Fontaine, Yves Santamaria, et Sylvain Bouloque.

N'oublions pas.