jeudi 10 décembre 2015

1985-2015: "J'ai 30 ans !"

J'ai trente ans d'histoire politique ! Nous étions en 1985, j'avais 15 ans. Pour les publicitaires, j'étais la génération Mitterrand.

Il y avait encore le mur de Berlin, l'Union Soviétique, le pacte de Varsovie.
Pas de téléphone portable, pas d'internet, pas d'ordinateurs à la maison, un seul poste de télévision, le top du jeu électronique c'est Donkey Kong.
Canal + devient la quatrième chaîne de télévision.
La navette spatiale emporte un français dans l'espace et on regarde les premiers décollage d'Ariane 1. Dans vingt ans on est sur Mars.
Le SIDA vient juste d'être "inventé". On découvre les empreintes génétiques.
Au cinéma, "Retour vers le futur" nous fait rêver.
J'aime The Cure, Tears for fears, Dire Strait. Je suis amoureux de Kim Wilde. Ce sont les grandes heures du Top 50 et des "clips vidéos". Daniel Balavoine agite notre conscience politique.
A la télévision je ne rate aucun Starsky et Hutch. Ma culture politico-littéraire je la construis avec Apostrophe, l'Heure de Vérité, Droit de Réponse, 7/7...
On peut tout dire et ça nous paraît normal: Coluche, Marchais, Desproges... et un OVNI, Marc-Edouard Nabe !
Mes parents me donnent 20 francs d'argent de poche par mois.

Tout a changé ! A vous de juger.

C'est la guerre entre l'Iran et l'Irak. Le père de Bachar El Assad dirige la Syrie.

En France, le chômage est en hausse. Le déficit budgétaire est devenu un principe avec une règle : maxi 3% du PIB. Les emprunts d'état ne financent plus les grands projets mais la dette de l'Etat. La pauvreté est à un niveau tel que Coluche crée les "Restos du Cœur".
L'année 1985 connaît son énième plan banlieue.
En mars et décembre, deux attentats feront 59 blessés.

Laurent Fabius est premier ministre en 1985. Alain Juppé sera ministre du budget en 1986. François Hollande est dans l'ombre de François Mitterrand; Manuel Valls dans celle de Michel Rocard (premier ministre de 1988 à 1991); Nicolas Sarkozy est dans les pas de Jacques Chirac (premier ministre de 1986 à 1988).
Marine Le Pen à 17 ans et observe son père. Elle assistera l'année suivante au triomphe du F.N. qui obtient 35 sièges à l'assemblée nationale (aidé par le changement du mode de scrutin décidé par François Mitterrand pour limiter la défaite socialiste annoncée...).

N'oublions pas.