Pour en finir avec les troubles de l'élection !

A chaque élection, les commentateurs de la vie politique regrettent le nombre des abstentionnistes. De l'autre côté, un certain nombre de nos concitoyens déplorent l'absence de prise en compte réel des bulletins blancs. Et on oublie peut-être un peu vite les bulletins "nuls" qui peuvent être aussi une forme de protestation et surtout les quelques 3 millions de citoyens français non inscrits (ou mal inscrits) sur les listes.

Ainsi, pour ne s'en tenir qu'aux élections présidentielles, une lecture différentes des résultats peut être obtenue en intégrant les précédentes remarques.

En 2012, le président Hollande est élu avec 51,54% des suffrages exprimés mais seulement 39% des électeurs inscrits. Ce taux passe à moins de 37% si on se base sur l'ensemble des citoyens en âge et en capacité de voter (environ 49 millions de Français de plus de 18 ans). L'exercice est semblable avec le président Sarkozy. En 2007, il rassemble au second tour 53% des suffrages exprimés, 42,7% des inscrits et 40% des citoyens de plus de 18 ans.

De plus en plus de Français souffrent de troublent de l'élection lassés par une classe politique médiocre, qui vit sur elle-même et qui ne se renouvelle pas. Face à un message brouillé, les Français s'éloignent de plus en plus de la politique, au risque de mettre en péril la démocratie.

Au travers de schémas, de définitions, de rappels historiques, Méchant Réac vous proposera jusqu'à l'élection présidentielle de 2017, des articles vous permettant de vous retrouver sur l'échiquier français.

Articles diffusés le 19 janvier 2016 (cliquez sur le titre):
 

Commentaires

Articles les plus consultés