jeudi 18 février 2016

Jean-Michel Baylet, le roi du passe-passe

Jean-Michel Baylet est le nouveau ministre de l’aménagement du territoire. Il est loin d’incarner le renouveau en politique. En effet, Jean-Michel Baylet fut secrétaire d’état aux relations extérieures en 1984 (il y a 32 ans) dans un gouvernement où il fit la connaissance de Laurent Fabius, un autre jeunot de la politique française.

Jean-Michel Baylet est maire de Valence-d’Agen de 1978 à 2001, prenant ainsi la succession de sa mère Evelyne Baylet (maire de 1959 à 1978). Elle-même succédait au père de Jean-Michel (Jean Baylet, maire de 1930 à 1940 et de 1945 à 1958). Plusieurs fois ministres sous la présidence de François Mitterrand, député, sénateur, il est depuis 1985 président du Conseil Général de Tarn-et-Garonne où il succède… à sa mère.

Il débute sa carrière en 1971 comme journaliste à La Dépêche, emblématique quotidien de la région toulousaine qui appartient à sa famille depuis 1925 et que sa mère dirigera jusqu’en 1995. Jean-Michel Baylet est président-directeur général du Groupe La Dépêche depuis 1995. Ce qui explique peut-être l’enthousiasme du journal La Dépêche du Midi lors de sa nomination dans le dernier gouvernement Valls.

Jean-Michel Baylet était également jusqu’à sa récente nomination Président du Parti Radical de Gauche.

Avant entrée de Jean-Michel Baylet au gouvernement, le Parti radical de gauche, principal parti allié du PS, était déjà représenté par Sylvia Pinel, ancienne ministre du Logement, de l'Égalité des territoires et de la Ruralité. Très proche de Jean-Michel Baylet, c'est elle qui prend sa suite à la tête du PRG. Le bureau national du parti a désigné « conformément à l'article 12 des statuts du PRG », la première vice-présidente du PRG Sylvia Pinel, pour assurer l'intérim. « Elle présidera donc le parti dans l'attente d'un congrès », est-il indiqué dans un communiqué.

Il quitte également la présidence du groupe La Dépêche. Pour prendre sa suite, il a choisi son ex-femme Marie-France Marchand-Baylet. Elle n'est autre que l'actuelle compagne de Laurent Fabius, lui-même sortant du Quai d'Orsay. Par ailleurs la famille Baylet garde le groupe sous sa férule puisque l'un des fils de Jean-Michel Baylet, Jean-Nicolas Baylet, est directeur général du Groupe la Dépêche depuis septembre 2012. Une emprise renforcée en septembre 2015 avec la nomination de Jean-Benoît Baylet, 27 ans, au poste de directeur-délégué du groupe consacré au quotidien régional et à ses suppléments.

Le dernier tout de passe-passe de Jean-Michel Baylet concerne une querelle de logement. De l’ancien ministère de Sylvia Pinel, c’est l’écologiste Emmanuelle Cosse qui récupère le Logement. Un maroquin qui, d'ordinaire, permet à son détenteur de s'installer au luxueux hôtel de Castries, dans le VIIe arrondissement de Paris. Jean-Michel Baylet va obtenir de l’Elysée d’occuper l'auguste lieu situé 72 rue de Varenne, tandis qu'Emmanuelle Cosse devra se « contenter » d'une adresse précédemment dévolue au secrétariat d'État à la Réforme territoriale d'André Vallini. Lequel a dû emménager dans une aile du Quai d'Orsay, où il sera chargé du Développement et de la Francophonie.

Je n’ose imaginer les Unes de la presse écrite si ces manœuvres s’étaient déroulées sous la présidence de Nicolas Sarkozy !

N'oublions pas.