Le ministère de la Sécurité Intérieure, des libertés publiques, des droits et devoirs du Citoyen et des Etrangers

Suite de l'article intitulé "Le prochain chef de l'Etat devra nommer un gouvernement de combat"

Le nouveau "ministère de la Sécurité Intérieure, des libertés publiques, des droits et devoirs du Citoyen et des Etrangers" rassemble les compétences de l'actuel ministère de l'Intérieur et du ministère de la Justice ainsi qu'une partie dévolue au ministère des Finances et des Comptes publics.

D'importantes économies d'échelle peuvent être réalisées, permettant de distribuer le budget épargné dans des actions concrètes.

La création de ce ministère nécessite un préalable: une réforme constitutionnelle consacrant l'indépendance effective du pouvoir judiciaire et l'élection des juges au suffrage universel indirect (collège de grands électeurs identiques aux élections sénatoriales).

L'efficacité de ce ministre passe par plusieurs points d'attention: l'allègement du code de procédure pénal afin de réduire la "gestion administrative" des forces de l'ordre (retour sur le terrain), l'amélioration de l'équipement des forces de l'ordre (en adéquation avec la nouvelle délinquance plus violente et plus armée), la mise à niveau de la présomption de légitime défense des policiers avec celle des gendarmes, la création de prisons supplémentaires et de centres de déradicalisation, enfin la création de programmes de réinsertions obligatoires.

Il comprend :

* L'inspection générale de L'administration - IGA (ex-ministère de l'Intérieur)
* L'inspecteur général des services judiciaires (ex-ministère de la Justice)
* La Délégation aux Industries de Sécurité (ex-ministère de l'Intérieur)
* Le Conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation - CSATE (ex-ministère de l'Intérieur)
* Le bureau des cabinets - BDC  (ex-ministère de l'Intérieur)
* Le contrôle budgétaire et comptable ministériel (ex-ministère de l'Intérieur)

* Le secrétariat général - Haut fonctionnaire de défense - SGSG (ex-ministère de l'Intérieur + ministère de la Justice)

* La Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises - DGSCGC (ex-ministère de l'Intérieur)
* La Direction Générale de la Police Nationale - DGPN external link (ex-ministère de l'Intérieur)
* La Direction Générale de la Sécurité Intérieure (ex-ministère de l'Intérieur)
* La Direction Générale de la Gendarmerie Nationale - DGGN external link (ex-ministère de l'Intérieur)
* La Direction Générale des Étrangers en France - DGEF  (ex-ministère de l'Intérieur)
* La Direction générale des collectivités locales - DGCL (ex-ministère de l'Intérieur)
* La Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières - DSCR (ex-ministère de l'Intérieur)
* La Direction des services judiciaires - DSJ (ex-ministère de la Justice)
* La Direction des affaires civiles et du sceau - DACS (ex-ministère de la Justice)
* La Direction des affaires criminelles et des grâces (ex-ministère de la Justice)
* La Direction de l'administration pénitentiaire - DAP (ex-ministère de la Justice)
* La Direction de la protection judiciaire de la jeunesse
(ex-ministère de la Justice)
* La Direction générale des douanes et droits indirects - DGDDI (ex-ministère des Finances)
* La Délégation nationale à la lutte contre la fraude - DNLF (ex-ministère des Finances)
* TRACFIN (ex-ministère des Finances)
 La direction de la coopération internationale (DCI) (ex-ministère de l'Intérieur)

* Le Collège stratégique (ex-ministère de l'Intérieur)
* Le bureau chiffre et sécurité (ex-ministère de l'Intérieur)
* La mission des archives nationales - MAN  (ex-ministère de l'Intérieur)
* Le secrétariat général du comité interministériel de prévention de la délinquance (ex-ministère de l'Intérieur)
* Le secrétariat général du comité interministériel de contrôle de l'immigration (ex-ministère de l'Intérieur)
* Le secrétariat général du comité interministériel à l'intégration (ex-ministère de l'Intérieur)
* Le comité interministériel de la sécurité routière (ex-ministère de l'Intérieur)
* La délégation interministérielle à la sécurité privée - DISP  (ex-ministère de l'Intérieur)
* Le Délégué Interministériel à la Lutte contre le Racisme et l'Antisémitisme - DILCRA external link(ex-ministère de l'Intérieur)
* Le ministre est membre et préside, par délégation du premier ministre,  le comité interministériel de prévention de la délinquance (ex-ministère de l'Intérieur)

Commentaires

Articles les plus consultés