lundi 4 avril 2016

A côté de la plaque !

"Sinistrée", "en état d'urgence absolue": le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas, décrit dans un entretien au Journal du Dimanche une justice "à bout de souffle", avec un ministère qui "n'a plus les moyens de payer ses factures".
Patrick Kanner, ministre des sports, avait avant lui lancé aussi sa  petite phrase qui n'en fini pas de rebondir selon laquelle : « Il y a aujourd’hui, on le sait, une centaine de quartiers en France qui présentent des similitudes potentielles avec ce qui s’est passé à Molenbeek ». 
Manuel Valls, de son côté, annonce gravement à chacune de ses interventions que "la menace terroriste est à un niveau sans précédent."
Et en début d'année, par la voix de Stéphane Le Foll le gouvernement décrétait ses trois priorités 2016: la lutte contre le terrorisme, le chômage et l'investissement.

Or nous avons à la tête de l'Etat, non pas un gouvernement mais un groupe de blogueurs qui feraient mieux de s'occuper de leur ministère que de passer leurs journées à tweeter. La différence entre un blogueur et un ministre, c'est que le blogueur ne fait que  dénoncer ou alerter, alors que le ministre a le pouvoir et le devoir de faire.

A entendre les différentes déclarations, on oublierai presque que François Hollande est à l'Elysée depuis quatre ans ! L'incompétence du président de la République n'était plus à démontrer. Il aura fallu attendre quatre ans pour prouver qu'il se foutait du monde.

Qu'il faille s'occuper des banlieues, lutter contre le terrorisme, résoudre le chômage, favoriser l'investissement et améliorer les conditions d'application de la justice me semblaient être les priorités des années précédentes. Il est bien tard pour dresser un diagnostique. Les équipes gouvernementales qui se succèdent depuis 2012 auront été en dessous de tout. Ceci explique certainement cela...

N'oublions pas.