dimanche 2 juillet 2017

Congrès de Versailles : un discours à 300.000 €

Le Congrès, c’est la réunion des 577 députés et des 348 sénateurs. Il se tient ordinairement dans le grand hémicycle de Versailles, la « Salle du Congrès ». Le Congrès se réunit pour réformer la Constitution (ce qui suppose une majorité des trois cinquièmes), pour voter l’adhésion d’un Etat à l’Union européenne (ce qui signifie que ce n’est pas demain la veille de l’adhésion de la Turquie) ou, depuis la révision de 2008, pour un message du président de la République, suivi d’un débat sans vote.

Le candidat Emmanuel Macron avait dit son souhait de réunir le Congrès une fois par an pour expliquer ses intentions et dresser un bilan régulier de son action nationale et européenne : ce n’est que la confirmation de cette promesse.

En s'exprimant la veille de son Premier ministre, Emmanuel Macron grillerait en quelque sorte la priorité à Edouard Philippe. Olivier Faure, le président du groupe PS à l'Assemblée juge carrément que c'est une "humiliation" pour le Premier ministre. Si Emmanuel Macron parle "avant lui", Edouard Philippe ne serait plus alors qu'un simple "répétiteur" juge-t-il.  Dans nos institutions, le Président donne le cap, le but à atteindre ; le Premier ministre, par ailleurs chef de la majorité, en décline les moyens.