Le Figaro - FigaroVox - Opinions, débats, controverses autour de l'actualité

Contrepoints

La Police a peur ! Soutenons-la !

https://mechantreac.blogspot.com/2018/09/la-police-peur-soutenons-les.html

La situation a changé en moins de quatre ans. Chaque jour, chaque nuit, des policiers entament leur travail la peur au ventre. Face aux caïds de tous gabarits, les forces de l'ordre ne font plus le poids. Du moins sur ces territoires où des années d'émeutes urbaines, de minutieux guet-apens, les ont soustraits aux lois de la République. Aujourd'hui ces territoires isolés se sont étendus à la France entière.

Pour mesurer l'urgence et la gravité de l'insécurité qui est désormais le quotidien de notre police, Frédéric Ploquin a mené pendant deux ans une enquête approfondie et recueilli des confessions exclusives de ces hommes et de ces femmes restés debout mais genoux à terre. «  Ils ont tué la police » résonne partout au coeur de la police nationale. Mais qui ? Pourquoi ? Comment ? Ce document livre une vérité qui fait froid dans le dos.



Frédéric Ploquin, grand-reporter, spécialiste de la police et du grand banditisme est venu ce lundi dans Bourdin Direct raconter comment la peut avait "changé de camp" ces dernières années. 
"C'est un métier dont ils sont fiers, mais qu'ils cachent". Frédéric Ploquin, grand-reporter, spécialiste de la police et du grand banditisme, et auteur de La peur a changé de camp, édition Albin Michel, était l'invité de Bourdin Direct ce lundi. Pour son ouvrage publié ce jeudi, il a enquêté pendant 2 ans auprès des policiers. Son verdict: "Aujourd'hui la peur a changé de camp". "Les policiers n'ont pas peur des grands voyous, mais ont peur de cette racaille qui les harcèle et qu'ils affrontent au quotidien. Aujourd'hui ce n'est pas la police qui est respectée et qui suscite la peur chez ces jeunes-là. Au contraire, ces jeunes-là sont capables dans certains endroits de leur tendre des guet-apens, de les attaquer, de les harceler. Les rôles s'inversent totalement, il y a même des endroits où ils pourchassent les policiers".
"Insécurité psychologique"


"Il y a une insécurité psychologique chez les policiers, poursuit Frédéric Ploquin. Ils ne se sentent pas soutenus. Ni par les politiques, ni par les médias, ni par les juges. Les policiers craignent les décisions des juges". Le journaliste évoque cette policière "qui vous explique qu'elle regarde à droite à gauche quand elle gare sa voiture après son service pour vérifier qu'elle n'est pas suivie, qui ferme à double tour quand elle rentre chez elle, qui pose son arme sur sa table de chevet, et qui fait en sorte que ses voisins ne sachent pas qu'elle est policière". Ou ce père de famille "qui demande à ses enfants de ne pas dire à ses copains d'école qu'il est policier".

Nous soutenons et collaborons en 2019 avec

https://lafrancelibre.tv/http://www.ifrap.org/https://fr.irefeurope.org/http://www.fondapol.org/http://www.institutmolinari.org/https://www.tvlibertes.com/https://www.atlantico.fr/http://www.lefigaro.fr/vox/https://www.causeur.fr/https://institutdeslibertes.org/

NOS AUTRES BLOGS

https://mechantreac.blogspot.com/https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/http://www.gentilbanquier.fr/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/