https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.html

L'ABéCédaire de Raymond Aron de Dominique Schnapper – ( sortie le 6 février 2019)

https://www.editions-observatoire.com/content/Abécédaire_de_Raymond_Aron

EXTRAITS - Dans L'Abécédaire de Raymond Aron, la sociologue Dominique Schnapper, qui est aussi la fille du philosophe, et le journaliste Fabrice Gardel ont regroupé un florilège de sa pensée. L'occasion de redécouvrir un auteur d'une modernité sidérante.

https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/L'auteur de L'Opium des intellectuels, grand penseur antitotalitaire à l'heure du communisme triomphant, a été à contre-courant de la pensée dominante de son époque. Il demeure l'un des intellectuels les plus importants du XXe siècle. À l'heure de la crise de la démocratie, de la montée de l'islamisme, du manichéisme des réseaux sociaux, la pensée de Raymond Aron, mort en 1983, reste plus que jamais d'actualité. Celui qui a été, pendant trente ans, éditorialiste au Figaro a toujours refusé le simplisme, l'utopie et les idéologies. Fort de cette conviction: «La politique est le choix entre le préférable et le détestable.» 

LIRE LA SUITE : www.lefigaro.fr/vox/politique/2019/01/27/31001-20190127ARTFIG00151-raymond-aron-les-pensees-d-un-spectateur-engage.php

PRESENTATION DE L'EDITEUR

Trois jours avant de se suicider, Romain Gary écrit à son ami : « Cher Raymond Aron, votre esprit souligne si bien ces temps obscurs que l'on en vient parfois, en vous lisant, à croire à la possibilité d'en sortir et à l'existence d'un chemin. Rares sont les cas où la force de la pensée rejoint celle d'un caractère. » « Temps obscurs », la formule fait étrangement écho aujourd'hui. Une Europe qui ne croit plus en ses valeurs. La violence, la haine, la confusion qui gagnent. L'insulte qui remplace le dialogue démocratique. Le brouhaha médiatique, la radicalité inquiétante des réseaux sociaux. Le désarroi des intellectuels. Le « petit camarade » de Sartre, qui fut son adversaire le plus intelligent, a tenté, sa vie durant, de penser le monde dans sa complexité. Son obsession : le goût de la vérité, la détestation des fake news, la défense de nos systèmes démocratiques, « les pires des régimes à l'exception de tous les autres ». Les Désillusions du progrès, Penser la guerre, L Opium des intellectuels... Il est salutaire aujourd'hui de relire ce « professeur d'hygiène intellectuel » dont parlait Claude Lévi-Strauss, l'un des esprits les plus lucides du XXe siècle.


Cliquez sur le bandeau ci-dessous !