https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

A lire sur le site de Contrepoints.org

A lire sur FigaroVox

A lire sur le site de Causeur.fr

Le site Méchant Réac ! ® présente son classement exclusif des parlementaires français, qui n’ont rien foutu* en 2019.




14 députés et 21 sénateurs obtiennent moins de 10 des 60 points disponibles sur ce classement.

« Les 14 députés qui travaillent le moins »

527ème Sophie Errante, députée LREM de Loire-Atlantique, dernière de notre classement des députés, n’a cumulé que 5 des 60 points disponibles.
526ème Franck Marlin, député Les Républicains de l’Essonne, obtient la note moyenne de 6,5/60.
525ème Aurélien Taché, député LREM du Val d’Oise, obtient la note moyenne de 6,7/60.

Le groupe suivant obtient une note comprise entre 7 et 9/60 :
524ème Pascale Fontenel-Personne, députée LREM de la Sarthe
523ème Bernard Reynès, député Les Républicains des Bouches-du-Rhône
522ème Jean-Charles Taugourdeau, député Les Républicains du Maine-et-Loire
521ème Thierry Solère, député LREM des Hauts-de-Seine
520ème Bruno Bonnell, député LREM du Rhône
519ème François André, député LREM d’Ille-et-Vilaine
518ème Philippe Folliot, député UDRL du Tarn

Le groupe suivant obtient une note comprise entre 9 et 10/60 :
517ème Pierre Person, député LREM de Paris
516ème Antoine Savignat, député Les Républicains du Val-d’Oise
515ème Christophe Di Pompeo, député LREM du Nord
514ème Alain Tourret, député LREM du Calvados

« Les 21 sénateurs qui travaillent le moins »

310ème Colette Giudicelli, sénatrice Les Républicains des Alpes-Maritimes, dernière de notre classement des sénateurs, a cumulé moins de 1 des 60 points disponibles.
309ème Alain Bertrand, sénateur LREM de Lozère, obtient moins de 2 points sur les 60 disponibles.
308ème Olivier Léonhardt, sénateur non rattaché de l’Essonne, obtient la note moyenne de 5,5/60.

Le groupe suivant obtient une note comprise entre 6 et 7/60 :
307ème Frédérique Gerbaud, sénatrice Les Républicains de l’Indre
306ème Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement national des Bouches-du-Rhône
305ème Joseph Castelli, sénateur UDRL de Haute-Corse
304ème Christine Herzog, sénatrice Debout la France de Moselle

Le groupe suivant obtient une note comprise entre 7 et 9/60 :
303ème Philippe Nachbar, sénateur Les Républicains de Meurthe-et-Moselle
302ème Edouard Courtial, sénateur Les Républicains de l’Oise
301ème Xavier Iacovelli, sénateur Parti Socialiste des Hauts-de-Seine
300ème Jean-Jacques Panunzi, sénateur Les Républicains de Corse-du-Sud
299ème Alain Cazabonne, sénateur MoDem de Gironde
298ème Daniel Dubois, sénateur UDRL de la Somme
297ème Alain Joyandet, sénateur Les Républicains de Haute-Saône
296ème Frédérique Espagnac, sénatrice Parti Socialiste des Pyrénées-Atlantiques
295ème Samia Ghali, sénatrice Parti Socialiste des Bouches-du-Rhône

Le groupe suivant obtient une note comprise entre 9 et 10/60 :
294ème Claudine Kauffmann, sénatrice Debout la France du Var
293ème Bruno Gilles, sénateur Les Républicains des Bouches-du-Rhône
292ème Yannick Borel, sénateur Parti Socialiste des Côtes-d’Armor
291ème Christine Lanfranchi Dorgal, sénatrice Les Républicains du Var
290ème Denise Saint-Pé, sénatrice MoDem des Pyrénées-Atlantiques

Classement Assiduité : « les 11 parlementaires métropolitains qu’on ne voit jamais ». 
2 députés et 9 sénateurs obtiennent moins de 5 des 20 points disponibles sur ce classement*. La première des exigences qu’un électeur est en droit d’attendre de son représentant national, c’est qu’il soit présent dans les institutions où il est censé le représenter.

Les deux députés « qu’on ne voit jamais » dans l’hémicycle

527ème Franck Marlin, député Les Républicains de l’Essonne, n'a assisté qu'à 9 semaines de débats et n'est jamais venu en commission.

526ème Sophie Errante, députée LREM de Loire-Atlantique : 15 semaines de présence et 9 présences enregistrées en commission.

Les neuf sénateurs « qu’on ne voit jamais » dans l’hémicycle

310ème Colette Giudicelli, sénatrice Les Républicains des Alpes-Maritimes, semble ne pas connaître l’adresse du Palais du Luxembourg puisqu’elle n’a (d’après nos infos) jamais été enregistrée présente dans l’hémicycle ou en commission.

309ème Alain Bertrand, sénateur LREM de Lozère, ne fait guère mieux avec 1 semaine de présence au Sénat et 1 participation en commission.

Les membres du groupe suivant n’ont été présents qu’entre 12 et 15 semaines et 8 à 20 fois en commission :
308ème Olivier Léonhardt, sénateur non rattaché de l’Essonne.
307ème Christine Herzog, sénatrice Debout la France de Moselle.
306ème Edouard Courtial, sénateur Les Républicains de l’Oise.
305ème Joseph Castelli, sénateur UDRL de Haute-Corse.
304ème Frédérique Gerbaud, sénatrice Les Républicains de l’Indre.
303ème Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement national des Bouches-du-Rhône.
302ème Jean-Jacques Panunzi, sénateur Les Républicains de Corse-du-Sud

*Se reporter à l’avertissement ci-dessous.

https://mechantreac.blogspot.com/p/tous-les-classements-2019.html
Le classement concerne l’ensemble des 527 députés et des 310 sénateurs métropolitains (Corse incluse) en fonction sur les 12 mois de l’année 2019 (sessions ordinaires et extraordinaires).

3 notes ont été attribuées.

Une note d’assiduité sur 20 points :

  • Semaines d'activité sur 10 points : Nombre de semaines où le sénateur a été relevé présent en commission, a pris la parole (même brièvement) dans l'hémicycle ou a participé physiquement à un scrutin public
  • Présences en Commission sur 10 points : Nombre de réunions de commission où le sénateur a été relevé présent
Une note de participation sur 20 points : 


  • Interventions en Commission sur 10 points : Nombre d'interventions prononcées par le sénateur dans les commissions
  • Interventions longues en Hémicycle sur 10 points : Nombre d'interventions de plus de 20 mots prononcées par le sénateur en hémicycle

Une note d’activité sur 20 points :


  • Amendements adoptés sur 4 points : Nombre d'amendements signés par le sénateur qui ont été adoptés en séance.
  • Rapports écrits sur 4 points : Nombre de rapports ou avis dont le sénateur est l'auteur
  • Propositions de loi écrites sur 4 points : Nombre de propositions de loi ou de résolution dont le sénateur est l'auteur
  • Propositions de loi signées sur 4 points : Nombre de propositions de loi ou de résolution dont le sénateur est cosignataire
  • Questions écrites sur 4 points : Nombre de questions écrites soumises par le sénateur au gouvernement

AVERTISSEMENT CONCERNANT CE CLASSEMENT



Classement des parlementaires sur l’année 2019 entrés en fonction au plus tard le 2 janvier 2019 arrêté au 20 décembre 2019 à 23h59.
Toutes les données relatives à l'activité parlementaire présentées sur ce site sont issues des sites, de l’Assemblée Nationale, du Sénat et du Journal Officiel. Il s'agit donc d'informations intégralement publiques (article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle). Ces informations sont mises-à-jour toutes les 8 heures à partir des sites officiels. Les données des dernières semaines sont donc amenées à évoluer régulièrement et ne sauraient refléter la présence en temps réel des sénateurs à l'Assemblée.
Nous établissons ce classement à partir du retraitement des informations disponibles sur les sites nosdeputes.fr et nossenateurs.fr. Nous remercions à l’occasions le travail de RegardsCitoyens.org.
Si les présences en commission sont enregistrées et diffusées publiquement à tous, les présences en hémicycle ne le sont pas. Pour détecter la présence d'un parlementaire en séance d'hémicycle, les sites nosdeputes.fr et nossenateurs.fr détectent la participation orale au sein des comptes-rendus de séance diffusés. Il est cependant rare que tous les parlementaires présents parlent lors d'une séance et ne peuvent donc pas être comptabiliser de manière exhaustive les présences des députés et des sénateurs en hémicycle.
Comme le définit la Constitution, les députés et les sénateurs ne sont pas élus selon le principe du mandat impératif et sont donc un élu de la Nation avant d'être celui de sa circonscription. C'est pourquoi nous nous intéressons exclusivement au travail législatif et de contrôle du gouvernement propres à la fonction parlementaire. Nous conseillons aux visiteurs de ce classement s'intéressant à l'activité en circonscription de leurs élus de consulter les sites/blogs des parlementaires qui peuvent être une bonne source d'information.
Tout classement porte en lui une part d’arbitraire et d’injustice. Notamment, il ne rend pas compte de la complexité ou de la qualité du travail fourni. Par ailleurs, au cours d'une législature, certains parlementaires ne peuvent parfois plus siéger pour diverses raisons (nomination au gouvernement, mission gouvernementale prolongée, ...). Ils sont alors remplacés par leurs suppléants, puis reprennent parfois leur siège plus tard au cours de la législature. Il y a également des parlementaires malades ou ayant des responsabilités extra-parlementaires qui peuvent expliquer une activité plus réduite à l’Assemblée nationale ou au Sénat. Ces responsabilités sont indiquées sur la page dédiée à chacun d’eux. Nous invitons donc les visiteurs à consulter toutes ces pages avant de faire des jugements hâtifs uniquement fondés sur ce classement.
Nous sommes conscients que les réunions de groupe, ainsi que les participations à divers travaux préparatoires ou une présence dans les bureaux de l'Assemblée ne sont pas visibles via ces sources d'informations, mais il est impossible de les prendre en compte sans source exhaustive. De même, nous ne pouvons prendre en compte la présence en hémicycle à partir des informations relatives aux votes car les informations publiées sont malheureusement incomplètes (pas de mention des délégations de vote, ni de tous les votants pour les scrutins publics).
Faute de compte-rendu public ou exploitable, les réunions des groupes politiques et de nombreuses délégations ou missions parlementaires internationales restent en revanche difficiles à prendre en compte. Bien qu'elles représentent une charge de travail importante limitant naturellement la participation aux travaux de l’assemblée, les missions confiées individuellement à quelques parlementaires par le gouvernement ou l'Elysée ne sont malheureusement pas documentées et ne peuvent donc être prises en compte en l'état.

Ce classement ne doit être appréhendé que comme une introduction à l'activité des députés et des sénateurs.

MéchantRéac.fr (infrastructure technique et les quelques supports de communication) a été entièrement financé par son fondateur. MéchantRéac.fr est un site d’opinion. Nous vous invitons à consulter les rubriques « Qui suis-je ? » et « Qu’est-ce qu’un méchant réac ? ». Les mentions légales peuvent être utilement consultées.

Tout parlementaire cité dans ce classement dispose d’une tribune libre d’expression qui sera diffusée sur le blog du site Méchant Réac ! ®. Vous pouvez adresser votre tribune à laurent.paul.sailly@gmail.fr ou laurent@mechantreac.fr.

REPRODUCTION AUTORISEE SOUS RESERVE DE MENTIONNER : « Classement réalisé par le site Méchant Réac ! ® pour le blog www.mechantreac.blogspot.fr – Décembre 2019 »

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !