https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Mathieu Bock-Côté: «L’euphémisme de la “crise migratoire”»

Le Vieux Continent s’apprête à connaître à nouveau ce qu’il nomme pudiquement une «crise des migrants». Et dans cette histoire, la Turquie ne se cache plus. Longtemps, elle faisait chanter l’Europe. Maintenant, elle veut la frapper. Non seulement elle ouvre les vannes pour qu’y déferlent potentiellement des dizaines de milliers de migrants, mais elle masse à sa frontière des gendarmes pour empêcher la Grèce de les refouler. Le geste relève à la fois de la provocation et de l’agression. Elle transforme malgré eux les migrants en troupe de choc et maquille en crise humanitaire une invasion en bonne et due forme. Erdogan, aujourd’hui, se joue de l’effondrement psychologique des Européens. La crise humanitaire - bien réelle - est instrumentalisée pour déstabiliser une civilisation et la soumettre.

Lire la suite de la chronique

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !