https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Yves Roucaute : Les raisons pour lesquelles LFI et EELV deviennent de plus en plus des dangers pour la démocratie


La France Insoumise et Europe Ecologie les Verts organisent depuis quelques jours et tout au long du week-end leur université d'été. Au regard des programmes, l'expression d’une position autoritaire semble s'affirmer de plus en plus. L'environnement prend le pas sur l’humanité et sur les classes populaires. La gauche choisit l’autoritarisme pour une cause supérieure et décide de congédier le projet d’une société progressiste. C’est une gauche qui tourne le dos à l’émancipation et le progrès matériel et social. La radicalité rhétorique témoigne-t-elle d'une immaturité politique, qui montre un réel danger pour la démocratie ? La guerre aux libertés est-elle ouverte ?

Yves Roucaute :
Deux conceptions de l’écologie s’opposent comme je l’ai démontré en racontant 7 millions d’années d’histoire de l’humanité dans "L’Homo creator face à une Planète impitoyable". L’une est positive, elle sait que pour survivre et mieux vivre, il n'est qu’une solution: dominer la nature. Pas d’autres possibilités face aux glaciations inévitables, aux réchauffements terribles, aux tremblements de terre, inondations, tornades, tsunamis, éruptions volcaniques, bactéries et virus létaux, attaques animales... face à tous ces maux venus de la planète qui ont causé des holocaustes humains épouvantables au point où il ne restait que 500 000 survivants il y a 12000 ans après 7 millions d’années. Rappelons nous que seule une espèce du genre Homo parmi 22 espèces, l’ "Homme moderne", parfois appelée "Homo sapiens", a pu échapper à l’extermination par la planète et seule une poignée d’entre nos ancêtres pouvait alors espérer vivre jusqu’à 40 ans. L’écologie positive est l’héritière de cette bataille des siécles face à la planète. Elle met l’humanité au centre et non les mottes de terre et les mygales. Elle s’appuie sur les sciences et les technologies qui sont le produit du progrès depuis les premiers outils et les premiers habitats construits pour survivre. Elle croit en la créativité humaine qu’elle veut libérer et non limiter. Sur chaque problème, par exemple la pollution par les voitures, elle cherche une solution par le progrès, par exemple la voiture électrique, et non une prétendue solution « écologique » comme l’obligation du transport commun où vont être entassés les humains, parfois comme des bestiaux, ou le vélo, certes sympathique mais inutilisable sur les grandes distances, qui exclut pour aller au travail ceux qui habitent loin, les femmes enceintes, les plus anciens, les handicapés, les vieillards, les bébés...

Précisément, contre cette écologie humaniste, se dressent les idéologues réactionnaires de l’écologie punitive qui mettent la planète au centre.

Reactionnaire, car c’est une réaction aux sciences, à l’histoire, au progrès.
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !