https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Chantal Delsol: «Quel est ce courage qui nous manque? Le sentiment de légitimité pour contraindre»


Le président Macron est dans son rôle quand il fait l’éloge de la République française. En l’occurrence son discours saluant la proclamation du 4 septembre 1870 était un morceau de bravoure, rappelant les grands ancêtres au nom desquels on fait vibrer les cordes patriotiques et sentimentales.

À LIRE AUSSI : Guillaume Tabard: «La République, notre royaume de France»

C’est comme un rite utile et nécessaire: que le chef de l’État rappelle de temps à autre l’idéal commun du pays, son établissement dans le temps et ses conquêtes lourdes de sens. Parce que le président est un intellectuel, il ne s’est pas contenté d’un étalage flonflon sur les grandes figures du Panthéon - qui sont les saints d’un pays laïc, il ne faut pas l’oublier. Le chef de l’État a esquissé une description de la République comme idéal toujours inachevé, autrement dit: comme morale sociale.


https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !