https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Barbara Lefebvre : Le discours sur le séparatisme a été à la hauteur mais doit être suivi d’effet


FIGAROVOX. - Le discours du chef de l’État sur le séparatisme était attendu. Emmanuel Macron vous paraît-il avoir trouvé le ton et les mots justes?

Barbara LEFEBVRE. -
Sur la forme, je crois qu’il a été à la hauteur des attentes. Sur l’efficacité des mesures annoncées, c’est autre chose car l’État est impuissant à contrôler ce qu’il édicte en grande pompe. Je fais, à regret, le pari que ces mesures comme tant d’autres ne feront l’objet que d’un suivi administratif tatillon sur les détails insignifiants, mais d’aucun suivi sur l’essentiel.

Au moins, le président n’aura pas tergiversé comme on pouvait le craindre en concentrant l’essentiel de son discours sur la menace du communautarisme islamique. Ces dernières semaines, ce terme ambigu de «séparatisme» s’était trouvé mis au pluriel, alors qu’à Mulhouse en février le président avait parlé au singulier du séparatisme islamiste. Vendredi, il n’a pas cherché à se défausser, signe qu’il a entendu les critiques des commentateurs depuis deux semaines.

À LIRE AUSSI : Adrien Candiard: quel regard théologique porter sur le fanatisme?

Pour suivre cette question de près depuis longtemps, j’observe qu’en vingt ans les discours présidentiels se rapprochent lentement mais sûrement du réel. Les islamistes ont toujours un temps d’avance, mais nos dirigeants ne sont plus dans l’aveuglement volontaire. Il faut dire que les Français ont réussi à leur ouvrir les yeux et certaines déconvenues électorales n’y sont pas pour rien!

Lorsque nous avions été reçus par le président Chirac en 2003, c’est parce qu’une de ses conseillères l’avait quasiment obligé à lire notre livre Les territoires perdus de la République. Nos témoignages avaient contribué à sa prise de conscience sur la nécessité impérieuse de mettre fin à l’ambiguïté du statu quo concernant le port du hijab à l’école, organisé depuis 1989 par Jospin puis trop mollement encadré par Bayrou. Chirac a installé la commission Stasi puis a fait voter la loi interdisant les signes religieux ostentatoires à l’école en 2004.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !