https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Mathieu Mucherie : ISF, inégalités (et Covid) ou la vacuité d’une obsession française maladive


Si vous suivez Piketty et bien d’autres, tout est fiscal ou doit le devenir. Il existe des écarts de revenus croissants, on suppose qu’ils sont largement illégitimes et/ou vecteurs d’inefficiences (les mot inégalité et injustice sont pratiquement substituables dans le débat public), et on ne peut plus trop compter de nos jours pour rabattre les cartes sur les guerres, les révolutions (expropriations, guillotine), l’inflation, le protectionnisme, la baisse des taux d’intérêt, la cogestion et les entreprises publiques ou l’emploi public toujours croissant de jadis. Il faut donc faire payer les riches, ou plus exactement il faut les faire payer davantage, mais pas trop quand même car il ne faudrait pas non plus réduire les incitations à néant. On voit tout de suite que cette voie est assez étroite, surtout depuis que les riches ont pris la fâcheuse habitude de voyager, de protéger leur patrimoine de toutes les façons possibles, de se faire servir par des légions d’avocats fiscalistes, etc.

Mais cette voie étroite reste la voie royale pour à peu près tous les commentateurs : la feuille d’impôt est une expérience vécue ; cela parle à tout le monde, et en particulier aux politiques. Souvenez-vous dans l’autre sens de la courbe de Laffer, qui n’était pas plus scientifique que les schémas de Piketty sur l’ISF miracle, mais qu’un économiste pouvait expliquer à un parlementaire en moins de 10 minutes et, plus important, que l’élu pouvait répercuter auprès de ses électeurs en long en large et en travers. Dans un pays doté de 50 millions de spécialistes des impôts, disserter sur un impôt-de-solidarité-Covid qui frapperait les riches à partir de 2022 est d’un bon rapport rendement/risque eu égard aux cerveaux disponibles, même s’il ne rapporterait que 0,5% des dépenses publiques chaque année (grand max, et hors effets pervers) et même a fortiori s’il pèsera très très peu sur le système-capitaliste-producteur-d’inégalités (comme chacun sait, la famille ne produit aucune inégalité, et les institutions publiques non plus, etc.), et même si en réalité il ne ferait que renforcer cette injustice qui est la double taxation de l’épargne.

Une voie plus délicate à expliquer mais plus large et surtout plus juste consisterait à sortir du tout-fiscal, infantilisant et déconnecté des ordres de grandeur.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !