https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Céline Pina : : «La liberté d’expression va être de moins en moins enseignée»


Cette rentrée des classes est marquée par une désorganisation et des ratés qui en disent beaucoup sur le désarroi du gouvernement et son incapacité à répondre à la crise. On voit ici que ce qui est privilégié est toujours le «pas de vague». Donc les élèves qui ne veulent pas rendre hommage à un professeur décapité pour avoir fait son travail, sont respectueusement déchargés de tout devoir. Mais de qui parle-t-on? Qui sont ces élèves tellement inhumains que même face à un acte horrible, ils préfèrent encore leur haine et leur violence? Ceux qui ne se joignent pas à l’hommage expriment leur accord avec ce meurtre: «Samuel Paty avait blasphémé, il est mort, c’est normal, il ne faut pas jouer avec la religion». Ne vous payez pas de mots, c’est exactement cela le discours tenu dans certaines banlieues. Alors oui, ceux qui tiennent ce discours ne sont pas majoritaires mais ils ne sont pas marginaux. Quand ils le tiennent, rares sont ceux qui osent s’y opposer. Et puisque l’institution marque son accord avec ce type d’attitude, pourquoi se gêner?

À LIRE AUSSI : Jacques Julliard: «Les terroristes ont gagné la bataille de la peur»

Le plus «drôle» est que ce proviseur, sommé de retablir la minute de silence pour tous au vu du scandale que sa decision a provoqué, explique qu’il a juste voulu reproduire un protocole qu’il avait mis en place en 2015 et qui était passé crème... Au-delà de ce cas pas si particulier, on ne peut qu’être atterré de voir un ministère aussi pléthorique, laisser visiblement en jachère ceux qui dépendent de son autorité, au point que l’éducation nationale parait devenir un vaste MacDo: on y vient comme on est et on choisit son menu dans l’enseignement, refusant la science au non de la foi et l’histoire au nom de la mémoire. C’est aussi cela que nous raconte l’initiative de ce proviseur: abandon de la hiérarchie, perte de repère de l’encadrement, perte du sens de l’action de trop d’acteurs.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !