https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le courrier des stratèges

Comment nos sous-marins ont été torpillés - Par Loïk Le Floch-Prigent

L’annulation de la commande de sous marins par l’Australie sous la pression américaine a rappelé à nos dirigeants comment les Etats-Unis traitent leurs amis en matières de commerce et d’industrie. Notre pays se remettra de cet affront. Dans la course à l’armement nucléaire, nous ne sommes pas les plus mal placés.


La presse et la classe politique regorgent d’avis définitifs sur la rupture du contrat des sous-marins entre l’Australie et la France, sujet devenu brûlant. Rajouter sa pierre à cette profusion d’opinions, de compétences et d’incompétences est dangereux, d’autant que la campagne électorale ne va pas manquer de poursuivre l’exégèse de cet événement. Il faut donc tenter d’aider le citoyen à comprendre un peu mieux cette rencontre délicate entre le commerce international, la politique et la géopolitique.

L’éternelle stratégie d’ingérence des Américains

Toute commande importante d’armements se fait avec l’autorisation de fait des États-Unis, puissance dominante du camp occidental qui grâce à son arsenal législatif peut arrêter une vente de matériel, dès qu’il y a facturation ou présence d’un seul composant d’origine américaine. Tout le monde le sait, sauf les naïfs ou les aveugles. C’est ainsi que l’avion Rafale a vu son expansion internationale arrêtée de nombreuses fois, mais les exemples sont nombreux et mettent à mal notre orgueil souverainiste.

Le contrat avec les Australiens n’a pas été remporté contre les Américains, mais contre les Allemands et les Japonais. Il ne s’agissait pas pour les Australiens d’acheter des sous-marins fabriqués en France, mais de fabriquer des sous-marins en Australie avec l’aide de Naval Group et des transferts de technologie. En conséquence, la vie de Naval Group ne dépendait pas du contrat australien. Mais celui-ci permettait à la France et à l’entreprise de montrer leur compétitivité.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !