https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Contrepoints

Comment former des élites d’exception dans un pays qui a la passion de l’égalité ? - Par Valérie Toranian

« Prenons-nous suffisamment au sérieux le devenir de nos élites, c’est-à-dire le devenir de la nation ? », s'interroge Valérie Toranian. 

La France est un pays d’ambivalences. On voudrait jouir sans entraves mais que l’État s’occupe de tout. On exige un président au-dessus de la mêlée mais proche du peuple. On veut que tout change mais que rien ne bouge.

Le système éducatif est l’héritier de ces injonctions contradictoires et de l’idéologie non pas égalitaire mais égalitariste. On reconnaît la nécessité de formations d’excellence qui garantissent notre souveraineté économique et industrielle, ainsi que notre rayonnement scientifique et intellectuel, mais on continue de nourrir le mythe de l’excellence pour tous. On vante les qualités de nos grandes écoles mais on adore détester les élites qui en sont issues, jugées arrogantes, hors-sol, technocratiques, déconnectées et incompétentes. La République avait promis d’édifier une nouvelle excellence fondée non plus sur le privilège de naissance mais sur la méritocratie. Mais la distinction, y compris par la connaissance, est assimilée à un nouveau privilège, et en France le privilège reste haïssable.

Être fidèle à l’idéal républicain serait envoyer toujours plus d’étudiants à l’université. Aujourd’hui 80 % d’une classe d’âge obtient le baccalauréat : c’était l’objectif fixé par Jean-Pierre Chevènement, ministre de l’Éducation en 1985, repris par son successeur, Lionel Jospin en 1989. L’université compte 2,6 millions d’étudiants en 2020 contre 310 000 en 1960. On peut s’en féliciter. Mais la stratégie du quantitatif ne doit pas se faire au détriment du qualitatif. Or, c’est le cas. Les enseignants sont submergés, trop peu payés, démotivés. Ils affrontent des classes surpeuplées, trop souvent inciviles. Et parfois, en enseignant la laïcité, l’un des leurs meurt décapité comme Samuel Paty en 2020. La promesse d’un emploi stable ne suffit plus, la crise des vocations est réelle. On cherche désespérément des profs. Pour pallier les manques, on forme en quatre jours des enseignants contractuels et Emmanuel Macron explique devant les recteurs que la rentrée scolaire sera d’aussi bonne qualité que d’habitude...

« Le président de la République a défini les priorités de sa rentrée 2022 : “excellence” (comment, avec quels moyens ?), “égalité des chances” et “bien-être des élèves”. On aurait préféré deux mots simples et pourtant si ambitieux : “français” et “mathématiques”. »

Le message de Pierre Bourdieu ne cesse de ronger les beaux esprits de la rue de Grenelle : la reproduction des élites entre elles est la conséquence de l’entre-soi des dominants qui ont modelé une école à l’aune des valeurs bourgeoises pour favoriser leurs propres rejetons. Depuis, on ne cesse de niveler vers le bas en se faisant croire que les plus défavorisés seraient enfin à égalité. Erreur. Cela ne contribue qu’à envoyer toujours plus d’enfants dans l’enseignement privé car les parents sont inquiets de l’appauvrissement général du système et des connaissances. En voulant plus d’égalité, on a renforcé l’inégalité.

Le président de la République a défini les priorités de sa rentrée 2022 : « excellence » (comment, avec quels moyens ?), « égalité des chances » et « bien-être des élèves ». On aurait préféré deux mots simples et pourtant si ambitieux : « français » et « mathématiques ». Selon une étude réalisée par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Éducation nationale, le score moyen en additions, soustractions et multiplications est passé de 250 à 176 points entre 1987 et 2017. Et le nombre de fautes par dictée de 10 à 17. Le débat qui opposait historiquement culture scientifique à culture littéraire en France est obsolète. On a privilégié la sélection par les mathématiques mais il n’y a pas de compréhension conceptuelle sans maîtrise du langage. Tout est lié. [...] > ACCÉDER AU NUMÉRO

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police