mercredi 5 avril 2017

La République « laïque » ne se décrète pas, elle se construit tous les jours.

https://drive.google.com/file/d/0BxKUdSkEKFR2TEtUbURhbFEtb0k/view
La République "laïque" ne se décrète pas, elle se construit tous les jours.
Aussi, la laïcité doit être redéfinie en fonction des évolutions religieuses de la communauté française. La loi de 1905 s’adaptait facilement à une religion disposant d’un clergé hiérarchisé et largement autonome de la pression vaticane. Elle s’adapte moins à une religion (l’islam) qui ne dispose pas de cette hiérarchie et dont les tentations intégristes sont fortes. Il convient de revenir à une conception bonapartiste de la laïcité (« Une société sans religion est un vaisseau sans boussole »). Cette laïcité respecte trois règles : contrôler la religion (vision principalement sécuritaire), protéger la religion (ce n’est pas la laïcité – via la liberté de conscience – qui contrôle la religion), "franciser" la religion (retour à la tradition gallicane avec le christianisme « racines cultuelles de la France » et la création d’un « islam éclairé »).

N'oublions pas.