Le président de la République a-t-il porté atteinte au principe de laïcité ?



Les réactions vont bon train après le discours d’Emmanuel Macron (qui fait à nouveau preuve de sa liberté de parole) devant les représentants de l’Eglise catholique.

Les cris d’orfraie d’un Jean-Luc Mélenchon ou l’indignation feinte d’un Benoît Hamon ne sont que les propos d’hommes politiques en perdition, le premier pour ne pas avoir su transformer l’essai de la présidentielle, le second pour ne pas avoir assumer l’échec de son camp à cette même élection. Tous deux se voient déborder par les mouvements sociaux en cours qui refusent la politisation de leurs actions. Ils sont restés dans l’ancien monde, n’arrivant pas à se mettre au diapason de la nouvelle musique politicienne jouée par le chef de l’état.

Pourquoi Emmanuel Macron n’aurait pas droit de s’adresser aux catholiques ? L’Etat fait beaucoup pour les instances représentatives juives ou pour les représentants de la religion musulmane. La réaction excessive de Jean-Luc Mélenchon ne s’explique que par sa christianophobie.

https://mechantreac.blogspot.com/2018/08/laicite-il-faut-remettre-leglise-au.html

Découvrez nos autres blogs !

https://mechantreac.blogspot.com/

https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/

https://parolesdevangiles.blogspot.com/


http://www.gentilbanquier.fr/

https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/