Méchant Réac ! ® remet les pendules à l’heure… et ça ne va pas plaire à tout le monde !

https://mechantreac.blogspot.com/2018/11/mechant-reac-remet-les-pendules-lheure.html

S’il y a un domaine où nous, les Français sommes forts, c’est en mauvaise foi.

La baisse des APL de 5€ pour les plus jeunes, la hausse de la CSG pour les retraités, la hausse des carburants pour les automobilistes, sans oublier la hausse des tarifs bancaires et vous soulevez la France. Comme on aime interroger nos compatriotes sur leurs états d’âmes, et comme il faut faire du buzz, les médias retiennent les témoignages les plus poignants ou les plus caricaturaux.

Ainsi, entendons-nous une étudiante qui va se retrouver à la rue parce qu’il va lui manquer 60€ par an pour se loger à la suite de la baisse des APL ; une personne âgée qui va devoir manger un jour sur deux du fait de la hausse de la CSG ; des familles qui ne peuvent plus aller au restaurant lorsqu’elles partent en vacances, le budget essence étant trop conséquent. Et je vous fais grâce de l’automobiliste qui, pour la même distance, a vu passer son budget essence hebdomadaire passer de 50 à 90€ (??) ou cette mère de famille célibataire obligée d’emprunter 4000€ pour payer sa taxe d’habitation… de 139€ ou encore Jacline Mouraud, qui s’est rendue célèbre par les 5 millions de vue sur You Tube avec son coup de gueule concernant la hausse du diesel pour alimenter son 4x4 alors que l’on parle d’écologie et fin du diesel depuis plus de dix ans. Et de s’interroger "Qu'est-ce que vous faites du pognon ? C'est la question que tout le monde se pose !" Si ça ce n’est pas du populisme…

Alors je ne nie pas que notre pays traverse une période de crise compliquée pour certains de nos compatriotes. Si on veut être crédible dans un combat, il faut être crédible dans les témoignages que l’on produit et les arguments que l’on utilise. Je ne nie pas non plus que la politique du président Macron n’est pas la bonne. Mais tout de même !

Concernant la hausse de la CSG sur les retraites : l’intérêt de cette mesure n’est pas ici évalué.

Elle concerne 60% des retraités (retraités percevant plus de 14.000 €/an pour une personne seule et 22.000 €/an pour un couple). Ainsi un retraité percevant une pension de 1.500 €/mois, l’impact est de 25 €. C’est certes un effort conséquent demandé aux retraités mais pas de là à contraindre ces assujettis à la hausse de cette C.S.G. à ne plus manger qu’un jour sur deux.

Ainsi, pour le cas de notre retraité seul, disposant d’une pension de 1.500 € et consacrant 300 € / mois pour son alimentation (soit 10 €/jour), il doit revoir son budget quotidien à 9,15 €. Avec ce budget quotidien de 9,15 € on ne peut pas manger du foie gras tous les jours (ce quoi n’était pas possible non plus avec 10 €) mais l’effort quotidien reste supportable !

Ce n’est qu’un conseil. Vous pouvez aussi continuer à vous plaindre.

Concernant la baisse des APL : je ne juge pas du bien ou du mal fondé de cette mesure. Mais je ne crois pas que cette mesure grève les budgets.

Pour un fumeur régulier (10 cigarettes/jour), les 5€/mois sont récupérés en n’en fumant plus que 9 ! N’oublions pas que fumer tue…
Pour un amateur de « gastronomie » (2 restaurants/mois à 15€ le menu), les 60€ annuels sont récupérés en ne fréquentant leur restaurant favori que 20 fois par an vs 24 !
Pour un amateur de soda (30 sodas par mois), vous récupérez vos 5€ en n’en buvant plus que 28 ! ça fait une bonne quantité de sucre quand même.
Pour les amateurs de cinéma (8 séances par mois), vous devrez vous contenter de 7 séances ! C’est tout de même pas mal.
Pour les lecteurs insatiables (1 livre broché par semaine ou 50 par an), il faudra se limiter à 47 ! Un petit truc : lisez moins vite.
Pour les passionnés de musées (1 musée par semaine), vous ne pourrez plus y aller que 50 fois par an au lieu de 52. On peut s’en remettre.
Pour les mélomanes (24 concerts par an), un effort devrait vous permettre de passer à 22 concerts.
Pour les fashion victimes (budget vêtement de 50€/mois), votre budget mensuel devra être révisé à 45 € !

Ce n’est qu’un conseil. Vous pouvez aussi continuer à vous plaindre.

Concernant la hausse du diesel : il ne s’agit pas ici de s’interroger sur l’excessive fiscalité appliquée sur les carburants, mais de voir l’impact de la hausse du prix du diesel dans le budget des familles.

La hausse du prix du litre de diesel a été de 25 centimes en un an. Pour un automobiliste faisant 25.000 km par an (70 km par jour), cela représente une hausse budgétaire du poste essence pour un diesel qui consomme 6 litres pour 100 km de 375 € par an. Le budget alloué passe alors de 1875 € à 2250 €.

En adoptant une conduite plus souple, en respectant les limitations de vitesse et en réduisant sa vitesse sur autoroute de 20 km/h, en ne négligeant pas ses pneus, vous pouvez économiser jusqu’à 15% de carburant. Votre budget passe ainsi de 2250 à 1920 €. Vous avez quasiment gommé la hausse de 2018 !

Ce n’est qu’un conseil. Vous pouvez aussi continuer à vous plaindre.

Concernant les frais bancaires : c’est la marotte des Français et un marronnier pour la presse. La hausse des frais de banque se justifie-t-elle ? Ce n’est pas un sujet que l’on peut aborder en quelques lignes. Ce qui m’intéresse c’est l’impact de cette hausse sur la psychologie des consommateurs. 

Par exemple, entre 2013 et 2018, les frais de tenue de compte ont augmenté de plus 200 % ! Tout le monde s’affole, crie aux voleurs, s’indigne mais, finalement, cette hausse de 200% représente dans votre budget annuel (je précise bien annuel), la somme de 12 €. Sur la même période, la cotisation de la carte bancaire à progresser de 9%... soit un coût annuel supplémentaire de 4 € en moyenne.

Pendant ce temps, sur les deux dernières années (contre les cinq dernières pour les frais bancaires) les prix des produits frais ont augmenté de 9%, en lien avec une augmentation plus vive des prix des légumes frais (+13%) et des fruits frais (+15%). Si on se soumet à la préconisation des nutritionnistes de manger 5 fruits et légumes par jour, la note est nettement plus lourde que la cotisation de votre carte bleue.

Ce n’est qu’un conseil. Vous pouvez aussi continuer à vous plaindre.

Bien sûr, il y a un peu de provocation dans cet article. Mais il est temps pour chacun d’entre nous de se demander le matin ce que l’’on peut faire pour la France plutôt que de se demander ce que la France peut faire pour nous.

Ce n’est qu’un conseil. Vous pouvez aussi continuer à vous plaindre.

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !