https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Affiches censurées : quand Anne Hidalgo donne ses ordres.

La régie publicitaire des emplacements dédiés à l’affichage des gare de la SNCF s’est immédiatement soumise aux ordres illégaux et liberticides d’Anne Hidalgo, qui confond le poste de maire de Paris avec celui du chef de la censure du NKVD.





Pulsions de censure 

Des affiches anti-PMA ont été retirées de plusieurs gares en raison de leur caractère militant. Or, ce n’est pas la première fois que la liberté d’expression est attaquée et ces agissements semblent prendre de plus en plus d’ampleur, qui plus est par des militants de la gauche.

Atlantico.fr : La gauche a-t-elle un problème avec la démocratie ? La négation de certains sujets ou conflits n’est-elle pas le propre des dictatures ?

Régis de Castelnau : Il faut d’abord rappeler les faits. L’association Alliance Vita a commandé auprès de la régie publicitaire qui s’occupe de l’affichage dans les gares et les locaux de la SNCF ouverts au public, une campagne d’affichage comportant trois images. On ne peut pas les qualifier directement d’anti-PMA ou d’anti-avortement, le message sur ces points étant très indirect. Je suis d’autant plus à l’aise pour le dire que je suis personnellement défavorable aux positions de cette association. Il semble par conséquent qu’elles ne violaient pas l’obligation de neutralité du service public des transports assuré par la SNCF. À la suite d’un tweet extrêmement violent de Madame Hidalgo maire de Paris en campagne électorale et « demandant le retrait immédiat » de ces affiches, la régie publicitaire a obtempéré servilement en prétendant que l’affichage était militant, ce qui prêterait à sourire lorsque l’on voit ce qui est habituellement placardé dans les gares et les stations de métro. Le plus inquiétant dans cette opération de censure, c’est que le camp du bien trouve cela tout à fait normal. Avec un argument massue : « on ne peut pas être contre l’avortement ou la PMA puisque le Parlement a délibéré. » On reste confondu devant la trivialité de cette argumentation, qui interdit toute expression à ceux qui ne sont pas d’accord avec vous. La France est une république, et cette forme est consacrée dans la constitution, mais il ne viendrait à l’idée de personne de vouloir interdire aux royalistes qui souhaitent un royaume de s’exprimer. 
Lire la suite de l'article
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !