https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le Figaro - FigaroVox - Opinions, débats, controverses autour de l'actualité

Causeur.fr

Valeurs Actuelles

Les Mystères de l’éolien en mer


L'histoire récente de l’éolien en mer est un vrai roman, un roman policier, une intrigue, avec politiciens bavards, financiers internationaux, pêcheurs furieux, oiseaux menacés – et citoyens qui payent. Une  histoire à plus de 20 milliards d’euros. Il y a quelques années, l’éolien en mer était présenté par tous les experts et décideurs comme la source d’électricité la plus coûteuse. Aujourd’hui, l’éolien en mer est présenté (par les mêmes experts et les mêmes décideurs) comme la moins coûteuse des électricités. Ce changement miraculeux soulève toutes sortes d’interrogations.

Précisons. En 2012-2013, l’Etat s’engage pour l’implantation de 6 parcs éoliens en mer (d’une puissance de 3 GW) sur les côtes de la Manche et de l’Atlantique. (Saluons en passant le choix du mot « parc » aux connotations bucoliques pour décrire ces régiments de structures en béton et en métal : dans chaque financier, il y a un poète caché). L’Etat garantit alors aux multinationales retenues l’achat de toute leur production au prix d’environ 200 €/MWh. Ce prix est censé couvrir leurs coûts et leur assurer une marge bénéficiaire raisonnable. Pour diverses raisons, notamment juridiques (l’Etat avait « vendu » ces parcs sans s’assurer qu’il en avait bien le droit), ces éoliennes ne sont pas été érigées. En attendant, les coûts projetés diminuent. En 2018, ils sont clairement devenus inférieurs à 200 €/MWh, et l’on s’aperçoit que ce prix va engendrer ce que la CRE, le régulateur de l’énergie, appelle une « rémunération excessive » des promoteurs de l’éolien. Sagement, le gouvernement négocie un prix d’achat plus bas, d’environ 150 €/MWh. En 2019, le gouvernement lance un appel d’offre pour un septième parc éolien, près de Dunkerque. Il en résulte un prix d’achat d’environ 50 €/MWh. Les prix d’achat, qui avaient diminué de 25% entre 2013 et 2018, ont donc baissé de 66% entre 2018 et 2019. Deux questions se posent.

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !