https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Contrepoints

Institut Thomas More : Montée aux extrêmes · La Russie, l’Ukraine et nous

Ukraine-Russie. La carte mentale du duel - De Michel Foucher

Le géographe et ancien diplomate, spécialiste de la question des frontières, analyse, dans un essai stimulant aussi bref que dense, les racines et et les enjeux de l’actuelle guerre qui ravage l’Ukraine.

« L’Ukraine est vue de Moscou comme la pièce essentielle d’un dispositif de protection à contrôler ou, au mieux, à neutraliser. » Michel Foucher

Arpentant les contrées d’Europe médiane et orientale depuis une trentaine d’années, le géographe et diplomate Michel Foucher, spécialiste des frontières géopolitiques, analyse le confit russo-ukrainien en mettant au jour la cartographie mentale – historique, politique, territoriale et identitaire – du duel qui oppose les deux nations suite à l’agression fratricide lancée par Vladimir Poutine. Cette cartographie entre Baltique et mer Noire, étendue par ses causes et ses effets à l’Europe entière, porte l’empreinte d’une confrontation entre un passé qui ne veut pas passer – celui de la Russie, comme puissance autocratique et impériale – à un futur qui ne semble devoir naître que dans la résistance et la souffrance, celui de l’Ukraine comme État-nation souverain « inclinant vers le monde euroatlantique » (Havel). Un duel qui affecte gravement l’état du monde et dont le déroulement et l’issue nous concernent tous.

LIRE EGALEMENT / Les 6 meilleurs livres pour comprendre la guerre russo-ukrainienne par l’Histoire - Par Laurent Sailly (mechantreac.blogspot.com)

«La Russie, entre angoisse de la contraction du territoire et réassurance de l’expansion»


LE FIGARO. - Vous expliquez dans votre livre que, contrairement à l’Ukraine qui s’est construite sur le modèle de l’État-nation européen, la Russie s’apparente plutôt à un pays multinational. Cette différence explique-t-elle selon vous l’incompréhension de nombreux Russes à l’égard de la nation ukrainienne?

Michel FOUCHER. -
S’interroger sur l’identité de la Russie est un sujet complexe: ce n’est pas un État-nation, c’est clair, du fait de la présence de minorités ; la nostalgie de l’empire demeure, mais débarrassé du fardeau de l’Asie centrale et du Caucase. On peut donc avancer le terme d’État territorial. L’insistance sur le territoire, qui est immense, comme support d’identité rend celle-ci déterminée par l’angoisse de la contraction et la réassurance de l’expansion. Et plus il s’étend, plus la perception d’un risque d’encerclement s’installe. Rappelons que le président russe dirige le comité de parrainage de la société russe de géographie, présidée par Sergeuï Choïgou, ministre de la Défense. Après sa visite de l’exposition consacrée à Pierre le Grand, à l’occasion des 350 ans de sa naissance, Vladimir Poutine a indiqué: «C’est étonnant mais presque rien n’a changé. Pierre le Grand a mené la guerre du Nord pendant 21 ans. On a l’impression qu’en combattant la Suède, il s’emparait de quelque chose. Il ne s’emparait de rien, il reprenait. Il nous incombe de récupérer ce qui appartient à la Russie et de nous renforcer».

Michel Foucher: «La Russie, entre angoisse de la contraction du territoire et réassurance de l’expansion» (lefigaro.fr)

« Ukraine-Russie, la carte mentale du duel » : les origines du conflit décryptées


Livre. La géographie, c’est aussi dans la tête. A la différence d’Etats nations héritiers de vieux royaumes comme la France, la Russie fut et reste un empire multiethnique dont les frontières n’ont pas cessé de bouger et qui ne sait pas vraiment qui elle est. « Le jour où nous conviendrons dans le calme où termine l’Union européenne et où commence la Fédération de Russie, la moitié de la tension entre les deux disparaîtra », relevait, en 2005, Vaclav Havel, l’ex-dissident tchèque devenu ensuite président. Mise en exergue du très percutant essai de Michel Foucher, cette citation pourrait en être le fil conducteur.

« L’Ukraine est le théâtre de la revanche fratricide et meurtrière des dirigeants de la Russie sur l’effondrement de leur empire sur lui-même, comme s’il agissait d’une victime expiatoire », note le géographe et ancien diplomate. Il relève aussi que les dirigeants russes, à commencer par Poutine, ont été et restent toujours incapables d’analyser les raisons de la chute de leur Etat et encore moins celles de la consolidation nationale de l’Ukraine et des autres républiques périphériques. Cet essai bref mais dense permet de saisir pleinement les racines et les enjeux de l’actuelle guerre qui ravage l’Ukraine.

https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre par le Collectif Les Citoyens Avec La Police