https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Arnaud Teyssier: «La pratique administrative a été subvertie par une insupportable doxa»

LE FIGARO. - La crise du Covid-19 a mis en lumière la fragilité de notre système de santé. Certains y voient la preuve de l’impuissance de l’État, d’autres, au contraire, celle de son utilité. Comment en est-on arrivé-là?
Arnaud TEYSSIER. - Pardon pour la banalité de mon propos, mais nous en sommes arrivés à un point où ce sont les faits qui gouvernent. La pandémie met crûment en évidence la fragilité de notre système de santé publique, dont la réputation reste grande, mais qui connaît depuis des années une crise profonde, une crise de moyens, ainsi qu’une crise plus existentielle, dont le départ de nombreux praticiens et le malaise des personnels soignants sont devenus les symptômes criants. Il y a quelques semaines encore, avant le coronavirus, la crise était largement ouverte, visible de tous, mais considérée comme un phénomène social parmi d’autres. Or ce n’était pas un phénomène social ordinaire. Nous découvrons que les trains, les métros, les avions peuvent être à l’arrêt pendant quelques jours, quelques semaines, voire davantage. Pas l’hôpital. Pas un seul jour.
Quant au rôle de l’État dans son entier, je serai plus banal encore. Ce rôle n’est pas utile, il est vital. Regardez, non seulement la France, mais le reste du monde: les pays riches semblent au bord du gouffre en raison d’une crise sanitaire majeure, mais dont la létalité pourrait être bien plus grave. Face à une telle fragilité des sociétés et des économies - qui est tout de même saisissante - on ne peut s’offrir le luxe d’un État faible. Nombre de ceux qui critiquent aujourd’hui son impuissance sont les mêmes qui l’ont organisée, agencée, planifiée depuis des années. Dans notre pays, l’État est considéré presque exclusivement comme une charge, et les fonctionnaires comme une armée de parasites.
Lire la suite de l'entretien sur LeFigaro.fr
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

#JeSoutiensNosForcesDeLOrdre

 




Cliquez sur le bandeau ci-dessous !