https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Bruno Retailleau : "Contre l'islamisme, il sera bientôt trop tard"

INTERVIEW - Avant le discours d'Emmanuel Macron mardi sur le communautarisme, le chef des sénateurs Les Républicains Bruno Retailleau présente son plan pour "gagner la guerre contre l'islamisme". Centres de rétention pour djihadistes, déchéance de nationalité pour les binationaux, "peine d'indignité nationale" pour les Français... il détaille ses propositions et pointe la complaisance de certains élus.

Son discours est très attendu. Mardi, le président Emmanuel Macron s'exprimera sur le communautarisme lors d'un déplacement à Mulhouse. En prévision, le chef des sénateurs Les Républicains Bruno Retailleau monte au créneau. Dans le JDD, il relie communautarisme à péril djihadiste. A l'issue de plusieurs mois de travail au sein de son microparti Force républicaine, le sénateur de Vendée dévoile son plan pour "gagner la guerre contre l'islamisme". Il pointe la complaisance de certains élus et prône la "mise sous tutelle" des collectivités concernées.
Emmanuel Macron va dévoiler cette semaine ses premières pistes contre le "séparatisme". Dites-vous "enfin"?

Il a fallu trois ans à Emmanuel ­Macron pour savoir si on devait parler de "communautarisme" ou de "séparatisme". Pendant ce temps, on est en train de perdre le combat contre l'islamisme, que nous devons mener sur trois fronts simultanément : celui du djihadisme et du terrorisme ; dans les enclaves territoriales islamistes ; contre le politiquement correct. Bientôt, il sera trop tard. Il faut réagir immédiatement. Ce qui manque surtout, c'est la lucidité et le courage, qu'il s'agisse de l'islam politique, de la laïcité mais aussi de l'immigration. Car on ne doit plus dissocier, par conformisme, les dérives communautaristes du laisser-aller migratoire. La vérité, c'est qu'on ne peut assimiler des populations toujours plus nombreuses.
Lire la suite de l'entretien sur le site du JDD


Bruno Retailleau peint un tableau inquiétant de l’islamisme en France. Dans un entretien accordé au Journal du dimanche, le leader des sénateurs Les Républicains a condamné les élus « complices des islamistes à droite comme à gauche », tout en soulignant qu’« on est en train de perdre le combat contre l'islamisme. Bientôt, il sera trop tard ». Alors qu’Emmanuel Macron devrait dévoiler dans la semaine ses premières pistes contre la radicalisation, le communautarisme ou encore le financement des mosquées, Bruno Retailleau estime que « ce qui manque surtout, c'est la lucidité et le courage, qu'il s'agisse de l'islam politique, de la laïcité mais aussi de l'immigration ».
« Pas de retour en France pour ceux qui ont trahi leur pays »
Lire la suite de l'analyse dans Valeurs Actuelles

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !