https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

Le magistrat n'est-il qu'un gardien ?


Comme il était facile de le prévoir, le rapport de Frédéric Thiriez sur la réforme de la haute fonction publique a été très contesté par le directeur de l'Ecole nationale de la magistrature Olivier Leurent d'une part, et d'autre part par l'Union syndicale des magistrats et le Syndicat de la magistrature.

Je me demande si un jour il existera un magistrat, une magistrature contente de son sort, prête à changer.

Ce n'est pas dire que toutes les remarques formulées par Olivier Leurent soient sans intérêt, bien au contraire, mais pourquoi toujours cette tonalité systématiquement critique face un travail conséquent dont le seul tort est de vouloir réformer la haute fonction publique à laquelle appartient naturellement l'institution judiciaire ?

Apparemment c'est là où le bât blesse puisque Olivier Leurent affirme que le "magistrat n'est pas un haut fonctionnaire, sa mission est d'être le gardien de la liberté individuelle".

Est-ce si sûr que cela ? Le magistrat n'est pas seulement un gardien mais un pacificateur, un restaurateur, une personnalité qui noue et dénoue, ordonne et réprime, console et protège. Gardien de la liberté individuelle, c'est beau, noble mais cela masque le fait capital que l'institution doit être d'abord au service de la société.
Lire la suite de l'article
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !