https://mechantreac.blogspot.com/p/dabstraction-zouaves-pontificaux-ce.html https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/p/raymond-aron-aujourdhui.htmlhttps://mechantreac.blogspot.com/p/la-bibliotheque-ideale-dun-liberal.html

« Les libéraux sont ancrés dans la réalité »

Bonjour Pierre Garello, vous animez le Journal des Libertés, fruit d’une initiative conjointe de l’Aleps et de l’Iref, dont l’ambition est de mieux faire connaître le libéralisme au public français. L’époque serait donc à la confusion, comme le rappelle Jean-Philippe Feldman, ou les racines d’une telle méconnaissance seraient plus profondes ?
En effet les confusions sont nombreuses autour de ce qu’est le libéralisme. C’est une conception (non figée) de la façon dont on pourrait organiser une société afin qu’elle soit respectueuse de la dignité de chacun, de sa liberté ; afin que cette société soit paisible et prospère.

Cette conception est le fruit d’une évolution qui s’est étalée sur des siècles, s’est accélérée au XVIIIe siècle et dont, à de nombreux égards, la Révolution a été une manifestation. Lorsqu’elle a dominé un tant soit peu la vie politique cela a donné des résultats remarquables et nous devrions en être fiers. Mais la lecture de l’histoire est une chose complexe et ainsi que l’explique fort bien Jean-Philippe Feldman dans sa contribution au numéro 7, le libéralisme dérange souvent les politiques car il se situe dans une autre dimension que la dichotomie traditionnelle droite/gauche.
Et puisque les libéraux se permettent de critiquer aussi bien les politiques menées par les uns que celles menées par les autres, leurs ennemis politiques sont légion.
Qu’il y ait débat est bien entendu une excellente chose et c’est même le signe d’une société saine et épanouie. Encore faut-il toutefois que ces débats soient honnêtes et constructifs.
Aujourd’hui, comme l’explique une fois encore Jean-Philippe Feldman, la quasi totalité des politiques, de l’extrême droite à l’extrême gauche, n’utilisent le terme « libéral » que pour dénoncer ce qui à leurs yeux est la cause de tous les dysfonctionnements de notre société.

Et ce discours anti-libéral passe, voire séduit, car justement peu de gens ont fait l’effort de tenter de saisir l’essence de la pensée libérale. Et ce ne sont certainement pas les discours qu’ils entendent le plus souvent qui leur donnera le désir d’en apprendre plus sur le libéralisme.
https://pourunenouvellerepubliquefrancaise.blogspot.com/https://grandeschroniquesdefrance.blogspot.com/https://parolesdevangiles.blogspot.com/https://raymondaronaujourdhui.blogspot.com/

Cliquez sur le bandeau ci-dessous !